Un lieu an­cré dans l’his­toire d’Ahunt­sicCar­tier­ville

Courrier Ahuntsic - - LA UNE - So­cié­té d’his­toire d’Ahunt­sicCa rtier­ville

Dans la fou­lée de la vente du ter­rain du 12 375, rue du Fort-Lo­rette, nous avons beau­coup par­lé du fort Lo­rette. Ce der­nier est le point de dé­part du dé­ve­lop­pe­ment du nord de l’île de Mon­tréal.

Bien avant la créa­tion des quar­tiers puis des ar­ron­dis­se­ments, la pa­roisse était l’uni­té ter­ri­to­riale à la­quelle les ci­toyens s’iden­ti­fiaient. Le par­vis de l’église était le lieu tout dé­si­gné pour les ren­contres ci­toyennes où se créaient les so­li­da­ri­tés de voi­si­nage. Dans cette op­tique, il est tout à fait lo­gique que l’église de la Vi­si­ta­tion fasse l’ob­jet d’une aire de pro­tec­tion pa­tri­mo­niale.

Au-de­là du bâ­ti­ment, c’est l’en­semble du site qui était au centre de la vie du Sault-au-Ré­col­let.

La pa­roisse, éri­gée en 1736, a su at­ti­rer plus de neuf com­mu­nau­tés re­li­gieuses d’en­ver­gure sur son ter­ri­toire.

Nous n’avons qu’à pen­ser aux Soeurs du Sa­créCoeur, aux Jé­suites, aux frères de SaintGa­briel, à la Con­gré­ga­tion Notre-Dame, etc. Plu­sieurs, à l’in­vi­ta­tion du cu­ré Vi­net, y ont ins­tal­lé ju­vé­nat et no­vi­ciat, y ont of­fert des ser­vices sco­laires ou so­ciaux liés à la cha­ri­té.

Cer­tains de ces ser­vices ont été of­ferts à la po­pu­la­tion lo­cale no­tam­ment grâce à la mai­son Saint-Jan­vier que le cu­ré Vi­net a fait construire en 1850 à cô­té de l’église. De cette époque, nous re­trou­vons en­core au­jourd’hui l’école Mont- Saint- Louis ( Jé­suites) et l’école So­phieBa­rat ( Dames du Sa­créCoeur). La Mai­son Saint- Louis a été dé­mo­lie dans les an­nées 1960. Il ne reste que la grotte de Lourde pour nous le rap­pe­ler.

Si au­jourd’hui on craint de perdre un ac­cès aux berges, ces der­nières ont été l’un des at­traits par­ti­cu­liers du sec­teur. Cel­les­ci ex­pliquent en grande par­tie l’éta­blis­se­ment de toutes ces com­mu­nau­tés qui ont fait pro­fi­ter le sault de leur pré­sence par leur im­pli­ca­tion, par l’em­bauche de ré­si­dents, par leurs ac­ti­vi­tés par­ti­cu­lières at­ti­rant fi­dèles et no­tables, par leur no­to­rié­té, etc.

Les ins­ti­tu­tions re­li­gieuses fai­saient par­tie de la com­mu­nau­té Ahunt­si­coise et Ré­col­le­taine. Si l’on compte seule­ment les prin­ci­pales congré­ga­tions, il s’agit de près de 1000 per­sonnes qui tran­si­taient dans ces ins­ti­tu­tions au tour­nant du 20e siècle.

Plus par­ti­cu­liè­re­ment, le site du fort Lo­rette, ad­ja­cent à l’église de la Vi­si­ta­tion, a tou­jours eu une vo­ca­tion pu­blique, bien qu’ad­mi­nis­tré par des com­mu­nau­tés re­li­gieuses dif­fé­rentes. Ja­mais un in­di­vi­du quel qu’il soit ne s’est ap­pro­prié ce lieu pour son propre avan­tage.

C’est ce que nous ver­rons dans cette sé­rie de chro­niques por­tant sur ce site dont le main­tien de la vo­ca­tion so­ciale est pri­mor­dial. Vue l’im­por­tance de fort Lo­rette, la So­cié­té d’his­toire d’Ahunt­sicCar­tier­ville pro­pose une sé­rie de trois ar­ticles afin de com­prendre la va­leur pa­tri­mo­niale ex­cep­tion­nelle du site. Cette pre­mière chro­nique aborde l’im­por­tance des com­mu­nau­tés re­li­gieuses au Saul­tau-Ré­col­let. Les pro­chaines chro­niques por­te­ront sur la mai­son Saint-Jan­vier et sur la crèche Saint-Paul.

(Pho­to La­près & La­vergne – BANQ)

Église de la Vi­si­ta­tion, vers 1900.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.