Un centre de pres­crip­tion de can­na­bis dans Ahunt­sic-Car­tier­ville

Courrier Ahuntsic - - LA UNE - Ni­Co­lAs ledAiN ni­co­las.ledain@tc.tc

C’est tel­le­ment com­pli­qué d’ob­te­nir ces pres­crip­tions au Qué­bec que ça nous per­met d’exis­ter. On parle d’un dé­lai d’un an, avec nous c’est fait en deux se­maines. »

Si­mon Char­trand, res­pon­sable du centre d’Ahunt­sic-Car­tier­ville.

Le Centre de res­sources de can­na­bis pro­pose de faire des pres­crip­tions de can­na­bis mé­di­cal par des consul­ta­tions à dis­tance avec des mé­de­cins agréés.

Les grandes feuilles de can­na­bis vertes im­pri­mées sur la porte du bâ­ti­ment si­tué sur la rue Sau­vé Est at­tirent l’oeil des cu­rieux de­puis quelques jours.

« Ça se voit que ça in­ter­pelle, les gens re­gardent, mais ils sont gê­nés de ve­nir de­man­der ce que je fais », constate Si­mon Char­trand, conseiller du Centre de res­sources de can­na­bis (CRC) ou­vert de­puis le 1er août dans le quar­tier.

Pour­tant à l’in­té­rieur, il n’y a ni ma­ri­hua­na, ni « mu­sique de Bob Mar­ley », pré­cise M.Char­trand. Le CRC est une struc­ture qui aide à ob­te­nir des pres­crip­tions de can­na­bis à des fins mé­di­cales au Qué­bec. Il compte sept fran­chises dans la pro­vince et celle d’Ahunt­sic-Car­tier­ville est la pre­mière de Mon­tréal.

Les pa­tients peuvent se rendre dans ces centres avec leur diag­nos­tic, les CRC or­ga­nisent en­suite des consul­ta­tions via Skype avec des mé­de­cins en de­hors de la pro­vince qui font les pres­crip­tions, les en­voient à des pro­duc­teurs au­to­ri­sés par San­té Ca­na­da et les pro­duits sont en­suite li­vrés au do­mi­cile.

Si le CRC fait ap­pel à des mé­de­cins d’autres pro­vinces, c’est parce qu’ils ne sont pas te­nus de res­pec­ter le Code de dé­on­to­lo­gie im­po­sé aux pro­fes­sion­nels de san­té au Qué­bec. Ce do­cu­ment sti­pule que « le mé­de­cin doit s’abs­te­nir d’avoir re­cours à des exa­mens, in­ves­ti­ga­tions ou trai­te­ments in­suf­fi­sam­ment éprou­vés, sauf dans le cadre d’un pro­jet de re­cherche et dans un mi­lieu scien­ti­fique re­con­nus ». Le Col­lège des mé­de­cins du Qué­bec (CMQ) oblige donc les pro­fes­sion­nels qui sou­haitent pres­crire du can­na­bis à pas­ser par un long pro­ces­sus ou à par­ti­ci­per au pro­jet di­ri­gé par le Dr Mark Ware au Centre uni­ver­si­taire de san­té McGill. Son étude per­met d’ali­men­ter la base de don­nées Re­gistre Can­na­bis-Qué­bec pour en sa­voir plus sur les ef­fets de ces trai­te­ments.

Le Col­lège des mé­de­cins du Qué­bec in­dique être au cou­rant de l’exis­tence de ces centres, mais dé­plore que des pro­fes­sion­nels de san­té sou­tiennent ces ac­ti­vi­tés.

« Il ne s’agit pas d’une bonne pra­tique. Ces mé­de­cins ne font ha­bi­tuel­le­ment pas le sui­vi des pa­tients à qui ils pres­crivent du can­na­bis », in­dique le ser­vice de presse du CMQ.

In­ter­ro­gé par TC Me­dia, San­té Ca­na­da ne se pro­nonce pas sur la lé­ga­li­té de ces struc­tures en in­vo­quant des ren­sei­gne­ments com­mer­ciaux confi­den­tiels. Le CRC n’a tou­te­fois pas be­soin d’une au­to­ri­sa­tion du mi­nis­tère puis­qu’il n’agit qu’à titre d’in­ter­mé­diaire.

(Pho­to TC Me­dia — Ni­co­las Ledain)

Le Centre de res­sources de can­na­bis per­met­trai de ré­duire les dé­lais de pres­crip­tion au Qué­bec. Si­mon Char­trand, res­pon­sable du centre d’Ahunt­sic.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.