Un nou­veau pro­prié­taire pour un bâ­ti­ment his­to­rique

Courrier Ahuntsic - - LA UNE - Amine es­se­ghir amine.es­se­ghir@tc.tc

l’an­cienne ca­serne de pom­piers bois de bou­logne se­ra cé­dée à un pro­mo­teur im­mo­bi­lier en contre­par­tie d’un bout de ter­rain si­tué au mi­lieu parc mar­ce­lin-Wil­son.

Ce bâ­ti­ment pu­blic était en vente de­puis plu­sieurs an­nées, sans qu’un ache­teur sé­rieux ne puisse l’ac­qué­rir.

L’édi­fice clas­sé pa­tri­mo­nial par la ville pou­vait être trans­for­mé en lo­ge­ments, mais sans tou­cher à l’en­ve­loppe.

La bande de ter­rain de 177m de long sur 13m de large ob­jet de l’échange ap­par­tient aux hé­ri­tiers d’An­to­nio Di Lillo et se trouve au beau mi­lieu du parc Mar­ce­lin-Wil­son.

On ne sait pas com­ment elle a pu se re­trou­ver au centre du parc.

Il reste que le ser­vice de ges­tion et de pla­ni­fi­ca­tion im­mo­bi­lière de la Ville a re­com­man­dé au conseil mu­ni­ci­pal d’ac­cep­ter l’échange. La ré­so­lu­tion a été vo­tée le 24 sep­tembre.

Sans cette tran­sac­tion, Mon­tréal au­rait dû re­lan­cer un troi­sième ap­pel d’offres et trou­ver une en­tente pour ré­gler ce qui s’ap­pa­rente à un li­tige concer­nant le ter­rain si­tué au mi­lieu du parc.

Il reste que l’im­meuble cé­dé par la Ville est éva­lué à 600 000$ alors que le ter­rain vau­drait 270 000$.

Une bonne af­faire pour les hé­ri­tiers de M. Di Lillo qui avaient pro­po­sé cet échange en 2015 alors que la Ville met­tait en vente pour une se­conde fois la vieille ca­serne.

Se­lon les termes de l’ac­cord, le pro­mo­teur im­mo­bi­lier s’en­gage à réa­li­ser un dé­ve­lop­pe­ment entre les murs ce qui re­lè­ve­rait la va­leur fon­cière du bâ­ti­ment à au moins 1,5M$. Il pour­ra y amé­na­ger au maxi­mum de 16 lo­ge­ments à l’in­té­rieur sans tou­cher aux murs ex­té­rieurs.

Nou­velle vIe

La ca­serne de pom­piers Bois de Bou­logne est une des plus an­ciennes ca­sernes de pom­piers de Mon­tréal en­core de­bout. Construit en 1914 par l’ar­chi­tecte, le bâ­ti­ment est ci­té dans le grand ré­per­toire du pa­tri­moine bâ­ti de Mon­tréal.

Elle est consi­dé­rée comme un joyau du pa­tri­moine ar­chi­tec­tu­ral de Mon­tréal.

Elle ser­vait au Ser­vice de sé­cu­ri­té in­cen­die de Mon­tréal et à la po­lice. Elle a ces­sé d’être uti­li­sée par les ser­vices de sé­cu­ri­té en 1977.

Elle a en­suite abri­té les ser­vices des loi­sirs et du dé­ve­lop­pe­ment com­mu­nau­taire de l’ar­ron­dis­se­ment jus­qu’en 2007 quand elle a été com­plè­te­ment vi­dée.

De­puis sa fer­me­ture et jus­qu’en 2014, le bâ­ti­ment vide a en­traî­né des dé­penses de 321 560 $. Cette somme a cou­vert les frais d’éner­gie, l’en­tre­tien cou­rant et la sé­cu­ri­té.

Des tra­vaux de ré­pa­ra­tion de la toiture ont été faits pour main­te­nir l’étan­chéi­té.

De­puis 2015, l’édi­fice n’est plus chauf­fé et l’eau a été cou­pée. Par ailleurs, les en­trées ont été bar­ri­ca­dées pour pré­ve­nir des in­tru­sions illé­gales.

(Pho­to TC Me­dia – Amine Es­se­ghir)

La ca­serne a été bâ­tie juste après l’an­nexion de l’an­cienne ville de Car­tier­ville à la ville de Mon­tréal, au dé­but du XXe siècle.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.