La Fé­dé­ra­tion spor­tive Sa­la­ber­ry veut at­ti­rer da­van­tage de filles

Courrier Ahuntsic - - SPORTS - AMINE ESSEGHIR amine.esseghir@tc.tc

La Fé­dé­ra­tion spor­tive Sa­la­ber­ry (FSS), le plus an­cien club de soc­cer de Car­tier­ville, met en place plu­sieurs ac­tions afin d’aug­men­ter le nombre de joueuses dans ses rangs. Mal­gré une ré­pu­ta­tion bien an­crée dans le quar­tier de­puis 47 ans, cette as­so­cia­tion peine à in­té­res­ser la gent fé­mi­nine au foot­ball eu­ro­péen. Tou­te­fois, le pro­blème ne se­rait pas propre à FSS.

« Viens bou­ger avec FSS », c’est avec ce slo­gan que le club sou­haite at­ti­rer plus de filles dans son or­ga­ni­sa­tion.

«Nous vi­sons le re­cru­te­ment de trois ou quatre joueuses sup­plé­men­taires pour cha­cune de nos 12 équipes », in­dique Jo­na­than Cha­bert, en­traî­neur et res­pon­sable du vo­let fé­mi­nin.

Ac­tuel­le­ment, l’as­so­cia­tion a ins­crit dans ses ef­fec­tifs 250 à 300 filles tous âges confon­dus pour 1000 joueurs au to­tal. La dif­fi­cul­té d’in­té­res­ser des filles à ce sport se po­se­rait au­tant à FSS que dans d’autres clubs.

« Sur l’île de Mon­tréal, il y a beau­coup d’équipes, or le bas­sin fé­mi­nin dans la ville n’est pas illi­mi­té », sou­ligne M. Cha­bert.

Ce sport a connu un en­goue­ment très pro­met­teur au­près des filles, il y a trois ans.

« Au mo­ment de la coupe du monde qui a eu lieu à Mon­tréal en 2015, il y a eu de l’in­té­rêt. Mais il s’est es­tom­pé. De­puis un an nous es­sayons de pous­ser pour avoir en­core plus de filles sur le ter­rain. »

Même si les joueuses sont tou­jours moins nom­breuses que les gar­çons à pra­ti­quer ce sport, la si­tua­tion est ac­cen­tuée dans les ca­té­go­ries de plus de 16 ans. «À par­tir de 15 ans, elles com­mencent à se dés­in­té­res­ser du soc­cer et les études prennent le des­sus », ex­plique M. Cha­bert.

Pour pal­lier tout ce­la, la com­mu­ni­ca­tion chez FSS se fait tous azi­muts.

« On est al­lé dans les écoles, on y a ap­po­sé des af­fiches, nous tra­vaillons aus­si au­près des pa­rents pour les convaincre de lais­ser les filles ve­nir ta­per dans un bal­lon », dé­taille M. Cha­bert.

L’as­so­cia­tion tra­vaille aus­si à amé­lio­rer l’en­ca­dre­ment pour en­cou­ra­ger les joueuses à de­meu­rer le plus long­temps pos­sible dans les équipes.

« Nous fai­sons ap­pel aux an­ciennes joueuses pour en­traî­ner nos for­ma­tions alors que pré­cé­dem­ment nous comp­tions sur les pa­rents pour en­ca­drer les spor­tives », sou­ligne M. Cha­bert.

Cette idée est lar­ge­ment par­ta­gée par d’autres clubs de Mon­tréal qui tentent de convaincre les joueuses ex­pé­ri­men­tées de FSS de les re­joindre ré­dui­sant en­core plus la dis­po­ni­bi­li­té des ath­lètes à su­per­vi­ser les équipes.

Dans ce contexte très dif­fi­cile, M. Cha­bert de­meure quand même op­ti­miste et voit que les ef­forts com­mencent à don­ner des ré­sul­tats.

« On a vu des filles qui se sont ins­crites pour la sai­son d’hi­ver se ré­ins­crire pour l’été. C’est très po­si­tif », dit-il.

Un ef­fort sur les frais d’ins­crip­tion de­vrait éga­le­ment être fait.

« Même si nous de­meu­rons un des clubs les moins chers pour la pra­tique ama­teur, nous es­sayons de trou­ver des com­man­di­taires pour ré­duire en­core ce prix », es­père-t-il.

Ac­tuel­le­ment, le coût pour l’ins­crip­tion pour une sai­son va­rie entre 280 et 300 $.

Il faut sa­voir que dans les ca­té­go­ries des plus jeunes, FSS de­meure une as­so­cia­tion de quar­tier.

« On peut dire que 70 à 80 % de nos ef­fec­tifs viennent de Car­tier­ville. En se­nior, les joueuses viennent d’un peu par­tout, car elles peuvent se dé­pla­cer plus fa­ci­le­ment », dit-il. Les dates d’ins­crip­tions : 17 et 24 fé­vrier et les 10 et 17 mars, de 11 h à 16h. Le bu­reau de­meure ou­vert les jeu­dis de 18 h à 21 h et les sa­me­dis de 11 h à 16h. FSS, 1405, bou­le­vard Hen­ri-Bou­ras­sa Ouest, lo­cal 015 (sous-sol). Té­lé­phone : 514 334-3200.

(Pho­to gracieuseté - Marc-An­dré Do­na­to)

La Fé­dé­ra­tion spor­tive Sa­la­ber­ry cherche à re­cru­ter plus de filles pour ses équipes de soc­cer.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.