La nou­velle dé­no­mi­na­tion du «che­min des sau­vages» reportée

Courrier Ahuntsic - - ACTUALITÉS - AMINE ESSEGHIR amine.esseghir@tc.tc

Le « che­min des sau­vages » ne se­ra pas dé­bap­ti­sé avant quelques mois. L’an­cienne ad­mi­nis­tra­tion Co­derre comp­tait inau­gu­rer la ruelle sous le nom de «Sen­tier des au­toch­tones » avant la fin de 2017 dans le cadre de « mé­tro­pole de la ré­con­ci­lia­tion » et pour clô­tu­rer les fes­ti­vi­tés du 375e de Mon­tréal.

Le « che­min des sau­vages » est la dé­si­gna­tion in­for­melle d’un sen­tier pié­ton­nier qui longe l’est du ci­me­tière du Sault-au-Ré­col­let, entre le bou­le­vard Hen­ri-Bou­ras­sa et la rue Ca­mille-Pa­quet.

On sup­pose que ce bout de ruelle se­rait le ves­tige du che­min qu’em­prun­taient les Amé­rin­diens, qui étaient hé­ber­gés au Fort Lo­rette, près de l’église de la Vi­si­ta­tion, pour se rendre en ville dans les an­nées 1600.

C’est Pierre E. La­cha­pelle, un ci­toyen d’Ahunt­sic-Car­tier­ville, qui avait convain­cu le co­mi­té de to­po­ny­mie de Mon­tréal de re­nom­mer ce pas­sage, car son nom est au­jourd’hui conno­té.

Il ne pour­ra chan­ger de nom qu’après un nou­veau pro­ces­sus d’ana­lyse et de consultation.

« Le dos­sier doit être ré­éva­lué et dis­cu­té par le Co­mi­té consul­ta­tif lo­cal de pa­tri­moine et de to­po­ny­mie (CCLPT) », in­dique Jé­rôme Nor­mand, conseiller du Sault-au-Ré­col­let, qui en se­ra le vice-pré­sident. Ef­fie Gian­nou, conseillère de Bor­deaux Car­tier­ville, en as­su­re­ra la pré­si­dence.

«Le su­jet se­ra à l’ordre du jour de notre pre­mière réunion qui se tien­dra en mars », pro­met M. Nor­mand.

L’élu sou­haite aus­si une consultation avec la nou­velle com­mis­saire aux Af­faires au­toch­tones à Mon­tréal, l’avo­cate crie Ma­rie-Ève Bor­de­leau, nom­mée à ce poste créée par l’ad­mi­nis­tra­tion de Va­lé­rie Plante.

Il se pour­rait qu’il y ait des de­mandes à des re­pré­sen­tants des peuples au­toch­tones pour être sûr que la dé­no­mi­na­tion choi­sie soit la bonne et sa­tis­fasse tout le monde.

« Le dos­sier est tou­jours d’ac­tua­li­té, mais nous vou­lons sur­tout évi­ter de faire une er­reur en vou­lant cor­ri­ger une si­tua­tion », a-t-il ex­pli­qué.

M. Nor­mand en­vi­sage aus­si une consultation, même s’il l’ima­gine mo­deste, des ré­si­dents d’Ahunt­sic-Car­tier­ville pour voir si le nom choi­si convient.

La pre­mière pro­po­si­tion de chan­ge­ment de nom an­non­cée en oc­tobre 2016, sug­gé­rait le nom de « Sen­tier des Amé­rin­diens ». Elle avait été re­je­tée au prin­temps 2017 par la ville-centre.

Par la suite, la ruelle de­vait être of­fi­cieu­se­ment dé­si­gnée «Sen­tier des au­toch­tones», dans le cadre des ef­forts dé­ployés par la Ville de Mon­tréal pour la ré­con­ci­lia­tion avec les Pre­mières Na­tions.

M. Nor­mand es­time réa­liste une nou­velle dé­no­mi­na­tion dé­ci­dée avant la fin de 2018, une fois tout le pro­ces­sus de consultation ache­vé.

Des plaques ou des pan­neaux de­vront être ap­po­sés pour ma­té­ria­li­ser le nom de ce pas­sage et ra­con­ter son his­toire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.