L’ar­gent ne fait pas l’élec­tion

Courrier Ahuntsic - - ACTUALITÉS - DO­MI­NIQUE CAMBRON-GOULET/MÉ­TRO AVEC AMINE ESSEGHIR

n’est pas tou­jours sy­no­nyme de suc­cès. Équipe De­nis Co­derre a dé­pen­sé plus de 500 000$ de plus que Pro­jet Mon­tréal aux der­nières élec­tions, mais n’a pas rem­por­té la mai­rie. Par contre, dans les ar­ron­dis­se­ments où le par­ti de Va­lé­rie Plante a in­ves­ti da­van­tage d’ar­gent, ses can­di­dats ont été élus, dé­montrent les rap­ports de dé­penses des der­nières élec­tions mu­ni­ci­pales.

Le chiffre ma­gique semble être de 54% des dé­penses ad­mis­sibles pour le par­ti vic­to­rieux. Sur les 48 can­di­dats de Pro­jet Mon­tréal qui ont at­teint ce pour­cen­tage, 42 ont été élus. Seuls neuf can­di­dats de ce par­ti l’ont em­por­té avec un ni­veau de dé­penses in­fé­rieur à 54% des frais ad­mis­sibles.

Les rap­ports ré­vèlent que les can­di­dats de Pro­jet Mon­tréal dans un même ar­ron­dis­se­ment ont dé­bour­sé en­vi­ron le même pour­cen­tage de leurs dé­penses ad­mis­sibles. Cer­tains sec­teurs ont été clai­re­ment fa­vo­ri­sés comme Côte-desNeiges–Notre-Dame-de-Grâce, le sec­teur le plus po­pu­leux de la ville (72%), et le Sud-Ouest (69%).

Ahunt­sic-Car­tier­ville a été l’ar­ron­dis­se­ment où les deux par­tis ont dé­pen­sé le plus même si le par­ti de Mme Plante a dé­bour­sé moins que ce­lui de De­nis Co­derre.

Le par­ti de l’ac­tuelle mai­resse de l’ar­ron­dis­se­ment Émi­lie Thuillier s’est ac­quit­té d’une fac­ture un peu plus éle­vée que 45 000$ quant au par­ti de Ha­rout Chi­ti­lian, an­cien conseiller de Bor­deaux Car­tier­ville qui bri­guait la mai­rie, les dé­penses élec­to­rales ont dé­pas­sé 72 000$. Il reste qu’au­cun can­di­dat n’a dé­pas­sé la li­mite per­mise.

Chez Équipe De­nis Co­derre, les can­di­dats aux postes de maires d’ar­ron­dis­se­ments ont da­van­tage dé­pen­sé et ont eu droit à de plus grandes en­ve­loppes. C’est donc pour eux que le par­ti a sur­tout ou­vert sa bourse. «Ça re­flète un peu la hié­rar­chie du pou­voir po­li­tique au sein du par­ti. On te­nait à cer­tains membres du co­mi­té exé­cu­tif», croit Mme Pi­lette. Par exemple, pra­ti­que­ment toute l’en­ve­loppe dis­po­nible (98%) à la can­di­date ve­dette El­sie Le­febvre a été uti­li­sée.

Se­lon la pro­fes­seure en ges­tion mu­ni­ci­pale à l’Uni­ver­si­té du Qué­bec à Mon­tréal (UQAM), Da­nielle Pi­lette, il est nor­mal que le par­ti de Mme Plante ait connu du suc­cès là où il a dé­pen­sé des sous. «Là où il y a des mi­li­tants de Pro­jet Mon­tréal et des gens qui contri­buent [à la caisse du par­ti], il y a un in­té­rêt. Donc, il faut don­ner des ou­tils à ses mi­li­tants et un peu re­mettre l’ar­gent d’où il vient», ana­lyse-t-elle.

Se­lon les règles du par­ti, 25% de l’ar­gent le­vé dans un ar­ron­dis­se­ment est conser­vé pour la cam­pagne lo­cale, in­dique la di­rec­trice gé­né­rale de Pro­jet Mon­tréal, Ma­rie-Do­mi­nique Gi­guère. «L’autre 75% sert à la cam­pagne de la cheffe et à pa­lier dans les ar­ron­dis­se­ments où on a amas­sé moins de fonds et où on est moins bien im­plan­tés», dit-elle.

(Pho­to TC Me­dia – Ar­chives)

Les dé­penses élec­to­rales d'Émi­lie Thuillier ont at­teint 24 727 $.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.