40 ANS DE DÉ­VOUE­MENT POUR LES ÉCO­LIERS

Courrier Ahuntsic - - LA UNE - Amine esseghir amine.esseghir@tc.tc

La bri­ga­dière Cla­ra Noël est fi­dèle au poste de­puis 40 ans. L’ar­ron­dis­se­ment lui a ren­du hom­mage ce mois-ci pour ses ef­forts dans la sé­cu­ri­té des en­fants et pour le bien de la com­mu­nau­té.

Hom­mage. Cla­ra Noël, bri­ga­dière dans le dis­trict du Sault-au-Ré­col­let de­puis plus de 40 ans, a si­gné le 12 mars le livre d’or de l’ar­ron­dis­se­ment en re­con­nais­sance de ses ef­forts pour le bien de la com­mu­nau­té. À cette oc­ca­sion, les élus ont éga­le­ment sou­li­gné son dé­voue­ment, en tant que femme, à l’oc­ca­sion de la Jour­née in­ter­na­tio­nale des femmes, le 8 mars.

«C’est sûr que ça fait un pe­tit pin­ce­ment d’être ain­si re­con­nue», a in­di­qué Mme Noël en en­tre­vue avec TC Me­dia.

Beau temps, mau­vais temps, Mme Noël sur­veille pen­dant toute l’an­née sco­laire la tra­verse des éco­liers à l’angle des rues Sau­vé et J.J. Ga­gnier, à Ahunt­sic.

« Je suis à la même in­ter­sec­tion de­puis 40 ans. J’ai eu quelques jours de ma­la­die, mais c’est rare que je m’ab­sente », dit-elle.

D’abord mère au foyer avec trois en­fants, c’est lorsque son der­nier est en­tré à la ma­ter­nelle qu’elle a dé­ci­dé de prendre un em­ploi.

« Mon ma­ri tra­vaillait à la poste de nuit, moi le jour j’avais du temps, mes en­fants étaient tous à l’école donc je suis al­lée tra­vailler », ra­conte-t-elle.

À 72 ans, elle ne compte pas non plus s’ar­rê­ter. « Je ne suis pas prête. Il y a trois ans, j’ai pris une an­née sab­ba­tique pour res­ter avec mon ma­ri qui était à la re­traite. Mal­heu­reu­se­ment, il est dé­cé­dé cette an­née-là. Je me suis vite dit que res­ter à la mai­son pour re­gar­der la té­lé­vi­sion ou al­ler faire les ma­ga­sins, ce n’est pas pour moi », ré­sume-t-elle. Trois mois plus tard, elle re­pre­nait son poste.

Au long de sa car­rière, elle a eu quelques rares mo­ments dif­fi­ciles, mais par­ti­cu­liè­re­ment mar­quants.

« La pire chose, c’était en 1987, un en­fant qui tra­ver­sait tou­jours avec moi avait dé­ci­dé un jour de tra­ver­ser près du bou­le­vard Saint-Mi­chel et il s’est fait frap­per par une voi­ture. J’ai juste vu une boule dans les airs. »

L’en­fant a dû pas­ser deux ans à l’hô­pi­tal avant de pou­voir re­prendre une vie nor­male.

ai­meR leS eN­faNtS

Mme Noël tire beau­coup de sa­tis­fac­tion de son em­ploi. «Tra­vailler avec les en­fants est une ri­chesse, sou­ligne-t-elle. J’aime les en­fants et quand je les vois je suis bien. »

Elle est tou­jours là pour les élèves de l’école Notre-Dame-de-Pom­péi et de l’école Ate­lier. «Ils savent que je les at­tends et ils viennent me voir s’ils sont mal pris. S’ils manquent des sous pour prendre le bus », re­lève-t-elle.

Par­mi les mil­liers d’en­fants qu’elle a ai­dés à tra­ver­ser la rue, Jé­rôme Nor­mand, ac­tuel conseiller du dis­trict du Sault-au-Ré­col­let, dans les an­nées 1980.

«Mais, ce n’est pas le seul. J’en vois beau­coup d’autres qui au­jourd’hui ont de grands en­fants. »

Même si elle ap­pré­cie l’hom­mage qu’elle a re­çu, elle vou­drait que tous les bri­ga­diers soient re­con­nus pour le tra­vail qu’ils font.

«J’ai l’im­pres­sion par­fois que nous sommes un pe­tit peu ou­bliés. J’es­père qu’ils vont se sou­ve­nir des autres. »

(Pho­to TC Me­dia – Amine Esseghir)

Cla­ra Noël, bri­ga­dière sco­laire à la même in­ter­sec­tion de­puis 40 ans, a as­su­ré la sé­cu­ri­té de mil­liers d’en­fants tout au long de sa car­rière.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.