Feu vert aux vé­hi­cules en libre-ser­vice

Courrier Ahuntsic - - LA UNE - Do­mi­nique CAmbron-Gou­Let / tC me­DiA

Trans­porT. La Ville de Mont­réal mo­di­fie­ra son rè­gle­ment sur les vé­hi­cules en libre-ser­vice (VLs) afin d’étendre les zones de sta­tion­ne­ment per­mises dans quatre ar­ron­dis­se­ments, soit ahunt­sic-Car­tier­ville, ou­tre­mont, Ver­dun et Ville-Ma­rie.

Cette dé­ci­sion per­met­tra d’aug­men­ter à dix, le nombre d’ar­ron­dis­se­ments dans les­quels ces vé­hi­cules sont per­mis. «On peut main­te­nant dire que des VLS, il y en a du fleuve Saint-Laurent à la ri­vière des Prai­ries», a lan­cé la mai­resse Va­lé­rie Plante.

Dans Ahunt­sic-Car­tier­ville, l’ar­ron­dis­se­ment a adop­té ré­cem­ment un rè­gle­ment qui per­met­tait au VLS d’in­té­grer le quar­tier, ce que la Ville a confir­mé. Dans Ou­tre­mont et Ver­dun, l’au­to­ri­sa­tion par­tielle des VLS se­ra éten­due à tout l’ar­ron­dis­se­ment.

Ces res­tric­tions avaient in­ci­té car2Go à ne pas of­frir de ser­vice dans ces ar­ron­dis­se­ments. Le di­rec­teur de car2Go Mont­réal, Je­re­mi La­voie, a in­di­qué que le sec­teur d’Ou­tre­mont se­rait as­su­ré­ment des­ser­vi au prin­temps et que des dis­cus­sions étaient en cours pour Ver­dun.

En­fin, dans Ville-Ma­rie, les VLS à es­sence étaient jus­qu’alors in­ter­dits. Ces vé­hi­cules pour­ront dé­sor­mais bé­né­fi­cier de vi­gnettes de sta­tion­ne­ment uni­ver­sel, mais ils pour­ront seule­ment être ga­rés dans les zones ré­si­den­tielles, au­tour du quar­tier des af­faires.

«Nous au­to­ri­se­rons le sta­tion­ne­ment des VLS dans les zones de vi­gnettes ré­ser­vées aux ré­si­dants des quar­tiers pé­ri­phé­riques du quar­tier des af­faires, soit à l’est d’Ah­merst et à l’ouest de la rue Peel », a pré­ci­sé Mme Plante.

Ce­ci va à l’en­contre de la stra­té­gie adop­tée par l’an­cienne ad­mi­nis­tra­tion qui sou­hai­tait fa­vo­ri­ser seule­ment le dé­ve­lop­pe­ment des VLS élec­triques dans le centre-ville. « Un VLS fait dé­jà sa job d’en­le­ver de la pres­sion sur nos routes, a dé­fen­du la mai­resse. S’il est élec­trique, c’est l’idéal, mais on ne veut pas se li­mi­ter aux vé­hi­cules élec­triques. »

Ce chan­ge­ment de cap a été ac­cueilli cha­leu­reu­se­ment par les deux opé­ra­teurs de VLS à Mont­réal, car2Go et Com­mu­nau­to.

« On a un par­te­naire qui va en­fin en­cou­ra­ger le dé­ve­lop­pe­ment, a sou­li­gné le di­rec­teur de car2Go Mont­réal, Je­re­mi La­voie. La Ville a com­pris que c’est im­pos­sible d’avoir une ville dense et que chaque per­sonne prenne sa voi­ture, mais qu’en même temps, cer­tains tra­jets doivent être faits en voi­ture. »

« Pour les usa­gers, c’est une amé­lio­ra­tion de l’offre qui est quand même as­sez si­gni­fi­ca­tive, a ap­plau­di le pré­sident di­rec­teur-gé­né­ral de Com­mu­nau­to, Be­noit Ro­bert. C’est un sou­la­ge­ment qu’on puisse uti­li­ser en­core des voi­tures hy­brides. Nous for­cer à mettre trop de voi­tures élec­triques en cir­cu­la­tion trop vite, ça vient [nous] nuire. »

Il a ex­pli­qué que ces vé­hi­cules rap­portent « beau­coup moins de re­ve­nus que les voi­tures à es­sence, dont la plu­part sont hy­brides ». « L’in­dus­trie n’est pas en me­sure de nous of­frir des voi­tures à des prix avan­ta­geux avec une au­to­no­mie suf­fi­sante », a af­fir­mé M. Ro­bert, qui a évo­qué de­voir dé­pla­cer plus ré­gu­liè­re­ment les vé­hi­cules élec­triques et que ceux-ci de­viennent in­uti­li­sables quand ils sont en re­charge.

En contre­par­tie de l’ac­cep­ta­tion des vé­hi­cules à es­sence, la Ville ré­vi­se­ra aus­si les ta­rifs de vi­gnettes en jan­vier 2019. « On tra­vaille à avoir un mo­dèle avec un in­ci­ta­tif pour la voi­ture élec­trique, a in­di­qué le res­pon­sable du dos­sier Eric Alan Cald­well. Ac­tuel­le­ment, la vi­gnette d’un VLS élec­trique coûte plus cher que celle d’un VLS clas­sique. On veut ren­ver­ser ça. »

Be­noit Ro­bert croit qu’il fau­dra de très bons in­ci­ta­tifs pour pas­ser au tout élec­trique. « En ce mo­ment, même si les vi­gnettes étaient à 0 $, on se­rait en­core per­dants. Il fau­drait que la Ville nous paye pour ajou­ter des vé­hi­cules élec­triques », a-t-il men­tion­né. Sans da­van­tage de bornes de re­charge, le mo­dèle n’est pas viable, a-t-il ju­gé.

Ces chan­ge­ments de zo­nage en­tre­ront en vi­gueur à la fin du mois d’avril.

« Ces VLs sont no­tam­ment très in­té­res­sants pour les mé­nages qui hé­sitent à ache­ter une deuxième voi­ture. C’est une vraie op­tion éco­no­mique et éco­lo­gique. » -

Émi­lie Thuillier, mai­resse d’Ahunt­sic-Car­tier­ville.

(pho­to archives TC Me­dia)

Un vé­hi­cule en libre-ser­vice de Com­mu­nau­to.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.