175 ans de bien­veillance

Courrier Ahuntsic - - LA UNE - AMINE ESSEGHIR amine.esseghir@tc.tc

Les Soeurs de la Pro­vi­dence cé­lèbrent cette an­née le 175e an­ni­ver­saire de la com­mu­nau­té. Cette congré­ga­tion re­li­gieuse s’est dis­tin­guée tout au long de son exis­tence par la créa­tion de nom­breuses oeuvres de cha­ri­té dont l’hé­ri­tage est tou­jours vi­vant, no­tam­ment à Ahunt­sic-Car­tier­ville.

Les Soeurs de la Pro­vi­dence cé­lèbrent cette an­née le 175e an­ni­ver­saire de la com­mu­nau­té. Cette congré­ga­tion re­li­gieuse s’est dis­tin­guée tout au long de son exis­tence par la créa­tion de nom­breuses oeuvres de cha­ri­té dont l’hé­ri­tage est tou­jours vi­vant, no­tam­ment à Ahunt­sic-Car­tier­ville.

Dif­fi­cile de ne pas les voir à Ahunt­sic-Car­tier­ville. Les im­po­sants bâ­ti­ments de la mai­son mère sur la rue Sa­la­ber­ry, le centre d’hé­ber­ge­ment sur la rue Gre­net ou l’hô­pi­tal Sa­cré-Coeur sont leurs édi­fices les plus re­mar­quables.

«Les Soeurs avaient ache­té du père d’une no­vice des ter­rains de Car­tier­ville à une époque où il n’y avait rien », in­dique soeur Claire Houde, su­pé­rieure provinciale de la congré­ga­tion re­li­gieuse.

La pro­prié­té était im­pres­sion­nante. Elle s’éten­dait entre la ri­vière des Prai­ries et Val Royal, le quar­tier au sud de Car­tier­ville. Les Soeurs bâ­tissent des im­meubles pour abri­ter leurs oeuvres.

Entre autres, un centre d’hé­ber­ge­ment ven­du à la Ville en 2016, qui ac­cueille­ra le centre com­mu­nau­taire de Bor­deaux-Car­tier­ville.

Un bâ­ti­ment de 8000 mètres car­rés, ex­cel­lem­ment bien en­tre­te­nu, avec un im­mense ter­rain, cé­dé pour le quart de sa va­leur fon­cière.

D’autres bâ­ti­ments conver­tis en CHSLD ou en hô­pi­taux té­moignent de l’éten­due de l’oeuvre des re­li­gieuses tout au long de leur exis­tence.

Chez les Soeurs de la Pro­vi­dence il y au­jourd’hui moins de 300 re­li­gieuses, alors qu’elles ont été plus de 3000 il y a 40 ou 50 ans.

Mais au-de­là des édi­fices, les Soeurs de la Pro­vi­dence ont ins­crit leurs ac­tions dans les coeurs et les mé­moires des gens.

La fri­pe­rie Car­tier Émi­lie qui four­nit des vê­te­ments et des meubles aux dé­mu­nis, la Cor­beille, la banque ali­men­taire qui vient en aide aux né­ces­si­teux, la Mai­son de la Fa­mille qui sou­tient les pa­rents mal pris sont aus­si des oeuvres créées par les Soeurs, confiées en­suite à des or­ga­nismes laïcs.

Pour­tant, rien d’éton­nant de voir cette pré­sence en force dans les oeuvres de cha­ri­té. Ce­la est lié di­rec­te­ment à leur fon­da­trice Émi­lie-Ga­me­lin.

PAS­SER LE RE­LAIS

Alors que les ser­vices des­ti­nés aux pauvres et aux ma­lades sont pris en charge par des or­ga­nismes com­mu­nau­taires ou par l’état, la congré­ga­tion re­li­gieuse voit sa vo­ca­tion chan­ger pro­gres­si­ve­ment.

« Les re­li­gieuses ont eu un rôle es­sen­tiel dans les sec­teurs de la san­té, de l’édu­ca­tion et des oeuvres ca­ri­ta­tives », ob­serve Guy La­per­rière, an­cien pro­fes­seur à l’uni­ver­si­té de Sher­brooke et spé­cia­liste de l’his­toire re­li­gieuse qué­bé­coise et fran­çaise.

Il note lui aus­si le chan­ge­ment gra­duel dans les mis­sions que se donnent les re­li­gieuses.

« Le mou­ve­ment de sé­cu­la­ri­sa­tion ob­ser­vé au Qué­bec de­puis les an­nées 1960 a obli­gé les congré­ga­tions re­li­gieuses à ré­orien­ter leurs ac­tions pour de­meu­rer vi­vantes. »

Les Soeurs de la Pro­vi­dence tra­vaillent à prendre en charge les re­li­gieuses qui ont pris de l’âge.

Elles mènent aus­si des mis­sions à l’étran­ger. Elles ont bâ­ti une école à Haï­ti et forment des en­sei­gnantes et des ges­tion­naires.

Elles ont ou­vert éga­le­ment un centre d’hé­ber­ge­ment en Égypte.

« Chaque fois que nous voyons que nous ne sommes plus utiles quelque part, nous al­lons ailleurs, là où on a be­soin de nous. »

Soeur Claire Houde, su­pé­rieure provinciale des Soeurs de la Pro­vi­dence.

(Pho­to TC Me­dia - Amine Esseghir)

Soeur Claire Houde, su­pé­rieure provinciale des Soeurs de la Pro­vi­dence sou­tient que la congré­ga­tion re­li­gieuse a en­core un rôle à jouer que ce soit au Qué­bec, au Ca­na­da ou à l’étran­ger.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.