En­semble Mon­tréal de­mande plus de bri­ga­diers sco­laires

Courrier Ahuntsic - - CULTURE - Fran­çois Carabin

Le nombre de bri­ga­diers pré­sents sur le ter­ri­toire mont­réa­lais ne suf­fit pas, se­lon l’op­po­si­tion of­fi­cielle à l’hôtel de ville, qui exige que le quo­ta ac­tuel, fixé de­puis plus de 15 ans, soit re­vu à la hausse.

S’il y a en­vi­ron 680 bri­ga­diers à Mon­tréal, leur nombre est ge­lé à 229 (en équi­valent temps plein) de­puis plus de 15 ans. Ce chiffre n’a pas bou­gé de­puis trop long­temps, se­lon le chef de l’op­po­si­tion, Lio­nel Pe­rez.

«C’est un gel éta­bli pour des rai­sons his­to­riques et que nous vou­lons chan­ger, a af­fir­mé M. Pe­rez en confé­rence de presse, mer­cre­di ma­tin. Dans les dix der­nières an­nées, on a vu un nombre gran­dis­sant d’élèves dans les écoles. Donc une aug­men­ta­tion d’acha­lan­dage près des écoles, mais pas une aug­men­ta­tion de bri­ga­diers. »

La Com­mis­sion sco­laire Mar­gue­rite-bour­geoys (CSMB) a vu son nombre d’élèves aug­men­ter de près de 30 000 entre 2008 et 2017, se­lon des sta­tis­tiques four­nies par En­semble Mon­tréal.

La Com­mis­sion sco­laire de Mon­tréal (CSDM) consi­dère quant à elle qu’une quin­zaine de nou­veaux éta­blis­se­ments sco­laires de­vront être construits sous sa ju­ri­dic­tion dans les cinq pro­chaines an­nées.

« De­puis une di­zaine d’an­nées, les écoles de notre com­mis­sion ont vu leur nombre d’élèves aug­men­ter de 1000 par an­née, a ob­ser­vé la vice-pré­si­dente à la CSDM, Ma­rie-jo­sée Mas­tro­mo­na­co. Ça re­pré­sente en­vi­ron deux à trois écoles chaque an­née. »

Elle a lan­cé que le dé­gel du quo­ta de bri­ga­diers était de­ve­nu « prio­ri­taire », aus­si en rai­son du tra­fic créé par les chan­tiers rou­tiers de l’île.

« En­jeu apo­li­tique »

Lio­nel Pe­rez es­time qu’un in­ves­tis­se­ment de 250 000 $ pour­rait créer une ving­taine d’em­plois de bri­ga­diers sup­plé­men­taires. Il a tou­te­fois men­tion­né que «le nombre exact se­rait à dé­ter­mi­ner ».

« J’ai don­né le nombre de vingt comme une idée bud­gé­taire, a-t-il dit. On peut pré­su­mer que ce se­ra entre vingt et cin­quante. »

M. Pe­rez es­père que sa mo­tion pas­se­ra sans dif­fi­cul­té.

Mme Mas­tro­mo­na­co in­vite de son cô­té le Ser­vice de po­lice de la Ville de Mon­tréal (SPVM), qui em­ploie les bri­ga­diers, à consul­ter les com­mis­sions sco­laires et les co­mi­tés de pa­rents, pour mo­di­fier ses po­li­tiques.

« Au­jourd’hui, la CSDM dé­sire aler­ter la Ville de Mon­tréal sur ce be­soin qui est urgent », a-t-elle ajou­té.

En plus de la CSDM, la CSMB, la Com­mis­sion sco­laire de la Pointe-de-l’île et la Com­mis­sion sco­laire En­glish-mon­tréal ont don­né leur sou­tien à la mo­tion d’en­semble Mon­tréal. La Com­mis­sion Les­ter-b.-pear­son n’a pas été contac­tée par l’op­po­si­tion.

«de

C’est vé­ri­ta­ble­ment un en­jeu sé­cu­ri­té pu­blique. Ce n’est au­cu­ne­ment un en­jeu po­li­tique. on es­père que le gros bon sens va pré­va­loir et que l’ad­mi­nis­tra­tion vo­te­ra en fa­veur de cette mo­tion. »

Lio­nel Pe­rez, chef de l’op­po­si­tion of­fi­cielle.

(photo archives Mé­tro Mé­dia)

Le nombre de bri­ga­diers pré­sents sur le ter­ri­toire mont­réa­lais ne suf­fit pas, se­lon En­semble Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.