De­nis Mo­nette, une vie à ra­con­ter

Le ro­man­cier a pu­blié sa bio­gra­phie cette an­née

Courrier Bordeaux-Cartierville - - NEWS - amine.es­se­ghir@ tc.tc

Dans son livre En­semble pour tou­jours, De­nis Mo­nette ne ra­conte plus d’his­toires, il re­late sa propre vie. Le ro­man­cier qui a of­fert à la lit­té­ra­ture qué­bé­coise seize ro­mans po­pu­laires, pu­blie sa bio­gra­phie cette an­née.

De­nis Mo­nette ré­side à Ahunt­sicCar­tier­ville de­puis 60 ans. S’il a chan­gé quelques fois de mai­son, il est res­té tout le temps dans le même quar­tier.

« Mes en­fants sont nés à l’hô­pi­tal Sa­cré- Coeur, mon épouse est dé­cé­dée dans ce même hô­pi­tal», sou­ligne-t-il.

Le plus im­pres­sion­nant dans le livre de près de 560 pages, c'est le foi­son­ne­ment de dé­tails et de sou­ve­nir pré­cis.

En fait, l’homme pour qui l’écri­ture est au­tant un passe-temps, un moyen de sub­sis­tance, qu’une pas­sion, a dé­jà do­cu­men­té toute sa vie. «C’est à par­tir de 40 jour­naux in­times que j’ai pu écrire ce livre», sou­ligne M. Mo­nette.

Ma­rié à 20 ans, il dé­bute une vie dif­fi­cile en tra­vaillant avec ses frères dans le com­merce des bi­joux. Dans le même temps, il écrit de courts textes pour des cartes de sou­haits. Une ac­ti­vi­té ali­men­taire pour le jeune père fa­mille qui avait du mal à joindre les deux bouts.

Le jour­na­liste et écri­vain

Il pu­blie aus­si des nou­velles et quelques ar­ticles de presse. Il in­ter­view la fian­cée de Jacques Mes­rine pour le ma­ga­zine Elle et lui. Il pu­blie aus­si un re­cueil de poé­sie.

Mais, il ne se fe­ra connaître au­près du pu­blic qu’à par­tir de 1975, une fois qu’il de­vient le jour­na­liste qui pose des ques­tions sur la vie in­time des ar­tistes, ve­dettes de ci­né­ma à Hol­ly­wood et même des dic­ta­teurs. «C’était une pé­riode exal­tante», se sou­vient M. Mo­nette.

Au ma­ga­zine Lun­di, il rend compte de ses ren­contres avec Ro­bert Stack, Ada­mo, Gé­rard Le­nor­man, Serge La­ma ou Do­mi­nique Mi­chel. Il se rend aus­si à Haï­ti pour in­ter­vie­wer Jean-Claude Du­va­lier, chef d’état san­gui­naire - M. Mo­nette pré­fère le qua­li­fier d’homme po­li­tique contro­ver­sé - hon­ni par les Haï­tiens. L’écri­vain pu­blie son pre­mier ro­man,

Adèle et Amé­lie, en 1990. Il est âgé de 53 ans. «Le 13 fé­vrier 1990, j’avais en­fin, ce dont j’avais tou­jours rê­vé, un vo­lu­mi­neux ro­man si­gné de ma main», écrit-il.

Si on ap­prend qua­si­ment tout sur la vie de M. Mo­nette, la bio­gra­phie re­gorge de ré­fé­rences sur le quar­tier. Tou­te­fois, le temps fai­sant son oeuvre, l’homme ob­serve aus­si la dis­pa­ri­tion de ses re­pères. «Lorsque j’ai ache­té ma mai­son en 1979, l’église Sainte- Odile était pleine le di­manche, se sou­vient-il. Main­te­nant, il faut se par­ta­ger entre trois églises pour avoir une messe le di­manche, au quart rem­plie chaque fois, pour cer­taines per­sonnes âgées, sans au­to, ces dé­pla­ce­ments ne les servent pas.»

Le livre est aus­si un im­mense hom­mage à son épouse Mi­che­line. Les der­nières pages té­moignent des der­niers mo­ments de sa com­pagne avec qui il a par­ta­gé sa vie du­rant 54 ans.

(Pho­to TC Me­dia – Amine Es­se­ghir)

En­semble pour tou­jours, édi­tion Libre ex­pres­sion, Mon­tréal, 557 pages.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.