Les can­di­dats s’adressent aux mu­sul­mans d’Ahunt­sic-Car­tier­ville

Courrier Bordeaux-Cartierville - - ÉLECTIONS FÉDÉRALES - Amine.esseghir@ tc.tc

Réunis au centre Com­mu­nau­taire Lau­ren­tien et mos­quée Al Raw­dah, à Car­tier­ville, 200 membres de la com­mu­nau­té mu­sul­mane de la cir­cons­crip­tion d’Ahunt­sic-Car­tier­ville ont pu dé­battre avec trois can­di­dats aux élec­tions fé­dé­rales.

Au centre de leur pré­oc­cu­pa­tion, la ques­tion de l’is­la­mo­pho­bie et com­ment lut­ter contre ce phé­no­mène.

Si Mélanie Jo­ly, can­di­date du Par­ti li­bé­ral du Ca­na­da (PLC), Ma­ria Mou­ra­ni, re­pré­sen­tante du Nou­veau Par­ti dé­mo­cra­tique (NPD) et Ni­co­las Bour­don, pré­ten­dant au nom du Bloc qué­bé­cois ont ré­pon­du positivement à l’in­vi­ta­tion, le can­di­dat du par­ti conser­va­teur s’est ab­sen­té de la ren­contre. Le can­di­dat du par­ti vert n’a pas été in­vi­té.

Les can­di­dats se sont pré­sen­tés in­di­vi­duel­le­ment pour des séances d’échanges de 45 minutes en­vi­rons.

S’en­ga­ger comme ci­toyens

Pour Mélanie Jo­ly, il ap­par­tient aux membres de la com­mu­nau­té d’ai­der à contrer les pré­ju­gés.

«La so­lu­tion vien­dra de l’en­ga­ge­ment des ci­toyens de cette com­mu­nau­té pour se faire en­tendre», a-t-elle dit. L’oc­ca­sion de ces élec­tions est pro­pice pour un en­ga­ge­ment plus af­fir­mé des mu­sul­mans.

Ma­ria Mou­ra­ni a es­ti­mé que tout passe par un com­bat ré­so­lu contre le dis­cours hai­neux. Par ailleurs, «il faut se par­ler et s’ou­vrir les uns aux autres», a-t-elle dit. Elle convient aus­si que la par­ti­ci­pa­tion aux élec­tions est une oc­ca­sion pour contrer les pré­ju­gés.

Iden­ti­té

Ni­co­las Bour­don a dû lon­gue­ment s’ex­pli­quer sur la per­cep­tion du Bloc et des sou­ve­rai­nistes en gé­né­ral con­cer­nant la com­mu­nau­té mu­sul­mane ain­si que de leur dé­fi­ni­tion de l’iden­ti­té qué­bé­coise.

« Les sou­ve­rai­nistes se sont éloi­gnés de la vi­sion de Re­né Lé­vesque, de Jacques Pa­ri­zeau ou en­core de Jean Do­rion » , a fait va­loir Dji­la­li, un membre de la com­mu­nau­té. Il a pris pour exemple le dé­bat sur la charte des valeurs Qué­bé­coises et s’est de­man­dé si un voile ou un ni­qab dé­ter­mine une iden­ti­té.

«Je n’étais pas d’ac­cord avec tout ce qu’il y avait dans cette charte, a ré­pli­qué M. Bour­don. Pour moi, l’élé­ment dé­ter­mi­nant pour dé­fi­nir un qué­bé­cois, c’est la langue. C’est là où nous pou­vons tous nous re­trou­ver, quelles que soient nos croyances.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.