Une église à bout de souffle

Ac­cueil des ré­fu­giés sy­riens

Courrier Bordeaux-Cartierville - - LA UNE - AMINE ESSEGHIR amine.esseghir@tc.tc

Alors que les ré­fu­giés sy­riens conti­nuent d’af­fluer à Mon­tréal, l’Église évan­gé­lique ar­mé­nienne, qui en par­raine un grand nombre, craint ne plus pou­voir faire face à la de­mande.

De­puis plus d’un an, le père George Dab­bo se rend chaque se­maine à l’aé­ro­port Mon­tréalT­ru­deau ac­cueillir des fa­milles sy­riennes en pro­ve­nance du Li­ban. En moyenne, ce sont douze per­sonnes qu’il faut lo­ger pro­vi­soi­re­ment, ha­biller et nour­rir. «Cette fois je vais en re­ce­voir trois», dit-il.

Le sous-sol de son église de la rue Drouart, à Car­tier­ville, a été trans­for­mé en vé­ri­table or­ga­nisme de se­cours. «C’est comme si une ca­tas­trophe était sur­ve­nue et qu’il fal­lait ré­pondre aux ur­gences», avance-t-il.

Chaque deux se­maines, ses 50 bé­né­voles pré­parent entre 150 et 200 pa­niers ali­men­taires. Une par­tie des den­rées est four­nie par Mois­son Mon­tréal, le reste est ache­té par l’église.

Des vê­te­ments, des chaus­sures, ain­si que des meubles et des élec­tro­mé­na­gers sont aus­si sto­ckés. «On achète entre cinq et six ma­te­las tous les deux jours», in­dique-t-il.

L’ac­tion de l’église est fi­nan­cée uni­que­ment par des dons. «Au dé­but, il y avait beau­coup d’en­thou­siasme chez nos fi­dèles et les per­sonnes ar­ri­vant de Sy­rie étaient peu nom­breuses. Au­jourd’hui, la de­mande dé­passe nos capacités», pré­vient le père Dab­bo.

Très peu de sub­ven­tions sont ac­cor­dées pour les par­rai­nages pri­vés.

La congré­ga­tion re­li­gieuse cau­tionne aus­si les ré­fu­giés au­près des pro­prié­taires pour la lo­ca­tion d’ap­par­te­ments. «J’en suis à 10 000$ par se­maine, je ne sais pas com­ment j’y ar­rive», s’in­ter­roge ce­lui qui a ou­vert son église à tous, quelle que soit leur confes­sion.

Le père Dab­bo sou­haite te­nir en­core long­temps grâce à la gé­né­ro­si­té de la com­mu­nau­té.

Chaque deux se­maines, le père George Dab­bo (au centre) et ses 50 bé­né­voles pré­parent entre 150 et 200 pa­niers ali­men­taires pour les ré­fu­giés sy­riens qu’il ac­cueille.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.