Dé­nei­ger des sen­tiers de parcs en hi­ver

Courrier Bordeaux-Cartierville - - LA UNE - AMINE ESSEGHIR amine.esseghir@tc.tc

LOI­SIRS. La nou­velle ad­mi­nis­tra­tion de l’ar­ron­dis­se­ment a pro­mis d’ana­ly­ser de près les de­mandes de ci­toyens qui sou­haitent voir les sen­tiers de cer­tains parcs ou­verts en hi­ver.

De­puis trois ans, Ro­bert Dumont es­saye tant bien que mal de faire ou­vrir le parc Hen­ri-Ju­lien, en hi­ver.

En fait, le parc n’est pas, à pro­pre­ment dit, fer­mé, mais il est in­uti­li­sable puisque se­lon M. Dumont les sen­tiers ne sont pas dé­nei­gés comme il faut.

«On nous en­cou­rage à faire un mi­nium d’ac­ti­vi­tés phy­siques, mais on ne peut même pas prendre une marche dans notre parc», dit-il.

Lui-même ré­side dans les en­vi­rons. Il a ob­ser­vé que la si­tua­tion a chan­gé en 2015.

« Il y a quelques an­nées, on y avait ins­tal­lé une pa­ti­noire de plein air et on dé­nei­geait les ac­cès, mais de­puis que la pa­ti­noire n’est plus là, on n’en­lève plus la neige pour les pié­tons», in­dique-t-il.

Le parc Hen­ri-Ju­lien est l’un des plus grands d’Ahunt­sic-Car­tier­ville. Il a connu ré­cem­ment l’amé­na­ge­ment d’une aire d’exer­cice de plein air et un nou­veau stade de rug­by/soc­cer.

« Au­tant d’in­ves­tis­se­ment pour qu’il soit uti­li­sable six mois par an­née ce­la n’a pas de bon sens », s’in­surge M. Dumont.

« Les gens âgés ne peuvent pas prendre le risque de mar­cher sur de la glace ou des sen­tiers qui ne sont pas sé­cu­ri­taires, alors qu’il se­rait simple de pas­ser une pe­tite ma­chine et rendre le che­min plus sûr », croit-il.

M. Dumont a dé­jà for­mu­lé cette do­léance en 2015.

« On m’a court-cir­cui­té, avant même que je n’ar­rive au mi­cro pour po­ser ma ques­tion en me di­sant que ce n’était pas pos­sible de dé­nei­ger les sen­tiers. J’étais fu­rieux. J’ai je­té mes pa­piers et je suis par­ti », ra­conte-t-il.

Pour l’ar­ron­dis­se­ment, le parc Hen­ri-Ju­lien fait par­tie des 22 parcs dont les sen­tiers sont, se­lon un cour­riel de l’ad­mi­nis­tra­tion lo­cale, plus ou moins dé­nei­gés.

Alors que tout un ré­seau est dé­nei­gé au parc Ahunt­sic, il n’y a que les che­mins en pé­ri­phé­rie qui sont net­toyés à Hen­ri-Ju­lien. Une bande trans­ver­sale entre la rue La­fo­rest et le bou­le­vard de l’Aca­die est la seule à être dé­ga­gée à Mar­ce­lin-Wil­son.

Il n’en de­meure pas moins que la nou­velle mai­resse semble sen­sible à cette do­léance.

« Ce n’est pas la pre­mière fois que j’en­tends des ci­toyens faire cette de­mande no­tam­ment pour les grands parcs comme Hen­ri-Ju­lien ou Mar­ce­lin-Wil­son. Je pren­drais la ques­tion en dé­li­bé­ré et nous al­lons y ré­flé­chir », a pro­mis Émilie Thuillier.

Cer­tains parcs comme les Hi­ron­delles ou Ahunt­sic sont uti­li­sés comme lieu d’ac­ti­vi­tés hi­ver­nales avec les buttes de luge et doivent être ac­ces­sibles.

Par ailleurs, 19 pa­ti­noires ex­té­rieures, neuf pour le hockey et dix pour le patinage libre, sont amé­na­gées dans des parcs de l’ar­ron­dis­se­ment.

(Pho­to TC Me­dia – Amine Esseghir)

Outre les ré­si­dents des alen­tours, le parc Hen­ri-Ju­lien est à proxi­mi­té du centre d’hé­ber­ge­ment Lou­vain qui abrite de nom­breuses per­sonnes âgées au­to­nomes qui aiment s’y pro­me­ner.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.