Le sa­laire mi­ni­mum passe à 12$

Courrier Bordeaux-Cartierville - - ACTUALITÉS - RÉ­DAC­TION

ARGENT. Le sa­laire mi­ni­mum est pas­sé de 11,25$ à 12,00$ de l’heure le 1er mai der­nier. Le Qué­bec reste tout de même à la traîne de plu­sieurs autres pro­vinces ca­na­diennes dans ce contexte.

En ef­fet, les Qué­bé­cois payés au bas de l’échelle sont moins bien ré­mu­né­rés que les On­ta­riens, les Al­ber­tains et pro­chai­ne­ment les Bri­tan­no-Co­lom­biens.

L’On­ta­rio pré­sente un taux ho­raire mi­ni­mum de 14,00$ qui se­ra por­té à 15,00$ à comp­ter du pre­mier jan­vier pro­chain. En Al­ber­ta, le sa­laire mi­ni­mum est de 13,60$ et at­tein­dra les 15,00$ le pre­mier oc­tobre pro­chain. Du cô­té de la Co­lom­bie-Bri­tan­nique, le sa­laire mi­ni­mum est pré­sen­te­ment de 11,35$, mais pas­se­ra à 12,65$ en juin pro­chain.

Le taux ho­raire est de 13,45$ dans les Ter­ri­toires du Nord-Ouest et de 13,00$ au Nu­na­vut.

Cette hausse du sa­laire mi­ni­mum au Qué­bec est la plus im­por­tante de­puis 1997. Avant le tour­nant du nou­veau mil­lé­naire, ce­lui-ci se lo­geait à 6,70$ de l’heure.

De­puis, le taux ho­raire a évo­lué avec des aug­men­ta­tions qui ont va­rié entre 0,10$ et 0,25$ de l’heure, sauf entre 2008 et 2010, où les plus bas sa­la­riés ont bé­né­fi­cié de trois hausses de 0,50$.

L’an der­nier, le sa­laire mi­ni­mum avait été haus­sé de 0,50$ et, avec celle de 0,75$ en 2018, l’aug­men­ta­tion sur deux ans équi­vaut au to­tal des aug­men­ta­tions des six an­nées pré­cé­dentes, soit de 2011 à 2017.

Cette ré­cente aug­men­ta­tion fait par­tie d’un plan dont l’ob­jec­tif est d’ame­ner le sa­laire mi­ni­mum à un ra­tio de 50 % du sa­laire ho­raire moyen en 2020.

Ar­chives

Il s’agit d’une aug­men­ta­tion de 0.75 $ de l’heure.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.