Les au­to­mo­bi­listes de­vront le­ver le pied

Courrier Bordeaux-Cartierville - - LA UNE - DO­MI­NIQUE CAMBRON-GOULET/MÉ­TRO

SÉ­CU­RI­TÉ. L’ar­ron­dis­se­ment Ahunt­sic-Car­tier­ville a adop­té le 3 juillet un rè­gle­ment afin d’abais­ser à 30 km/h la vi­tesse maxi­male sur toutes ses rues lo­cales et plu­sieurs rues col­lec­trices, dont Fleu­ry et Lou­vain. Sur d’autres rues, dont Sau­vé, Gouin Ouest et Saint-Hu­bert, la vi­tesse pas­se­ra de 50 à 40 km/h.

En 2010, l’ar­ron­dis­se­ment avait ré­duit la vi­tesse sur les rues lo­cales à 40 km/h. La Ville abais­se­ra cette li­mite de 10 km/h sup­plé­men­taires. « C’est ce qu’on a le plus en­ten­du pen­dant la cam­pagne élec­to­rale. Les gens veulent que la vi­tesse soit moindre, sur­tout à proxi­mi­té des écoles », af­firme la mai­resse d’ar­ron­dis­se­ment, Émi­lie Thuillier.

Les rues col­lec­trices qui n’ont qu’une seule voie de cir­cu­la­tion par di­rec­tion, une piste cy­clable ou une ac­ti­vi­té com­mer­ciale im­por­tante sont celles dont la vi­tesse maxi­male pas­se­ra à 30 km/h, no­tam­ment Fleu­ry, Gouin (à l’est de l’Aca­die), Lou­vain, Émile-Jour­nault et Du­de­maine.

Tout de même, la cir­cu­la­tion se­ra li­mi­tée à 40 km/h sur d’autres rues col­lec­trices et des ar­tères, dont Saint-Hu­bert, Sau­vé, Gre­net, Gouin Ouest et Cha­ba­nel (ouest de Saint-Laurent). De plus, sur ces rues, la li­mite aux abords des écoles se­ra de 30 km/h.

Sur la par­tie ouest de Sau­vé et sur Gouin Ouest, cette res­tric­tion ne s’ap­pli­que­ra tou­te­fois que pen­dant les heures d’école, ce qui si­gni­fie qu’une si­gna­li­sa­tion nu­mé­rique de­vra être mise en place. En de­hors des heures de classe, la li­mite se­ra de 40 km/h.

« Il y a huit écoles au to­tal [sur des ar­tères]. On com­mence par l’école Ch­rist-Roi, in­dique la mai­resse. Ça né­ces­site des pan­neaux lu­mi­neux, donc on y va une école à la fois pour voir com­ment ça se passe. »

Le chan­ge­ment de tous les pan­neaux et l’ins­tal­la­tion de si­gna­li­sa­tion dy­na­mique près des écoles coû­te­ront en­vi­ron 700000$ à l’ar­ron­dis­se­ment.

D’ailleurs, pour les parcs bor­dant les ar­tères, l’ar­ron­dis­se­ment a dé­ci­dé d’at­tendre avant de ré­duire la vi­tesse à 30 km/h. La mai­resse donne l’exemple de parcs le long du bou­le­vard Hen­ri-Bou­ras­sa par exemple, qui a « deux ou trois voies de cir­cu­la­tion ».

« Dans cer­tains ar­ron­dis­se­ments, il y a une li­mite de 30 km/h de­vant les écoles et les parcs sur les ar­tères, mais ce n’est pas res­pec­té, rap­porte Émi­lie Thuillier. On est à la re­cherche des meilleures pra­tiques. »

Par ailleurs, toutes les rues des sec­teurs in­dus­triels se­ront main­te­nant li­mi­tées à 40 km/h.

« L’ob­jec­tif, c’est de faire en sorte que les gens roulent moins vite, que les gens prennent cer­tains grands axes s’ils ont be­soin de tra­ver­ser le quar­tier. »

Émi­lie Thuillier, mai­resse d’Ahunt­sic-Car­tier­ville.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.