Elle a vo­té sans prê­ter ser­ment

Courrier Laval - - ACTUALITÉS - STÉ­PHANE ST-AMOUR ste­phane.st-amour@tc.tc

UN SIXIÈME TITRE AVEC FER­RA­RI LES TRA­VAUX DU MÉ­TRO AVANCENT

En juillet 2004, le jour­nal lo­cal pu­bliait un texte sur les tra­vaux de construc­tion du fu­tur mé­tro. Le jour­na­liste Éric Cliche in­for­mait les lec­teurs que 30 % des tra­vaux étaient ter­mi­nés, eux qui avaient dé­bu­té deux ans plus tôt. Sur la pho­to, on y voyait la por­tion la plus avan­cée entre les sta­tions Con­corde et Mont­mo­ren­cy.

Le La­val­lois Gi­no Ro­sa­to était des plus heu­reux en no­vembre 2004, lui qui sa­vou­rait un sixième titre de cham­pion­nat de la For­mule 1 avec Fer­ra­ri. Le res­pon­sable de la lo­gis­tique de la cé­lèbre écu­rie ita­lienne avait ac­cor­dé une en­tre­vue au jour­na­liste spor­tif, Syl­vain La­marre. La pho­to pu­bliée mon­trait Gi­no Ro­sa­to (2e à gauche) en com­pa­gnie du cham­pion du monde de l’époque, Mi­chael Schu­ma­cher, Mio­drag Ko­tur, le chef de la lo­gis­tique, et Jean Todt. CONTRO­VERSE. «J’en suis en­core aba­sour­die», lance Jo­hanne Bros­seau.

Le vi­sage cou­vert d’une ca­goule, elle a pu vo­ter ce ma­tin sans même que le scru­ta­teur ne lui de­mande de prê­ter ser­ment, comme le pré­voit la loi.

Sur le site d’Élec­tions Ca­na­da, la pro­cé­dure est claire: un élec­teur au vi­sage voi­lé qui re­fuse de prê­ter ser­ment ne pour­ra pas vo­ter.

«J’ai pré­sen­té ma carte d’as­su­rance ma­la­die Wal­mart de­mande des dons Les clients des ma­ga­sins Wal­mart de La­val ont jus­qu’à ce ven­dre­di pour ai­der l’en­tre­prise à at­teindre son ob­jec­tif dans sa cam­pagne au pro­fit de la Croix-Rouge. Sur le ter­ri­toire, on veut ré­col­ter 23 900 $ pour la col­lecte de 2015. Wal­mart in­ves­ti­ra lui­même des dol­lars dans le tra­vail et mon per­mis de conduire. On ne m’a ja­mais de­man­dé d’être as­ser­men­tée et j’ai vo­té at­tri­quée de la sorte, sans pro­blème. Cher­chez l’er­reur!»

UN GESTE PO­LI­TIQUE

L’idée d’exer­cer son droit de vote af­fu­blée d’une ca­goule de chasse était de dé­non­cer par l’ab­surde le ri­di­cule de la si­tua­tion, avait- elle dé­cla­ré en en­tre­vue au Cour­rier La­val avant de se rendre à son bu­reau de vote amé­na­gé à l’école St-Gilles, à Pont-Viau.

«Je trouve in­ac­cep­table que je puisse al­ler vo­ter mas­quée. Dans une so­cié­té dé­mo­cra­tique comme la nôtre, comment peut- on lais­ser les gens vo­ter avec une ca­goule sur la tête. Faut que ça change » , fai­sait alors va­loir cette ci­toyenne du com­té de Vi­my.

Jo­hanne Bros­seau, qui a qua­li­fié son geste de « sta­te­ment po­li­tique», re­ven­dique de la classe po­li­tique fé­dé­rale qu’elle lé­gi­fère de ma­nière à rendre obli­ga­toire le vote à vi­sage dé­cou­vert. humanitaire de la Croix-Rouge, puisque chaque ma­ga­sin ju­mel­le­ra les dons jus­qu’à concur­rence de 2000 $. La mul­ti­na­tio­nale ap­puie l’aide aux si­nis­trés de­puis 2003, alors que près de 29 M$ ont été amas­sés en 13 ans. En 2014, ce sont plus de 2.8 M$ qui ont été ver­sés à la Croix-Rouge ca­na­dienne. (D.H.)

(Pho­to TC Me­dia - Ma­rio Beau­re­gard)

Un geste po­li­tique, af­firme Jo­hanne Bros­seau.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.