Ro­sane Do­ré Le­febvre as­su­re­ra une tran­si­tion har­mo­nieuse

Courrier Laval - - ACTUALITÉS - STÉ­PHANE ST-AMOUR ste­phane.st-amour@tc.tc

AL­FRED-PEL­LAN. Ren­ver­sée par la vague li­bé­rale, l’ex-dé­pu­tée néo-dé­mo­crate Ro­sane Do­ré Le­febvre af­firme qu’elle fa­ci­li­te­ra la pas­sa­tion des pou­voirs dans la cir­cons­crip­tion Al­fred-Pel­lan.

« Je veux faire une belle tran­si­tion avec M. [An­ge­lo] Ia­co­no. C’est très im­por­tant pour moi», dé­cla­rait- elle dans les mi­nutes sui­vant l’an­nonce de sa dé­faite.

En clair, elle veille­ra à ce que les dos­siers soient ra­pi­de­ment trans­fé­rés au nou­vel élu, An­ge­lo Ia­co­no, de sorte qu’il puisse « dès que pos­sible» prendre pos­ses­sion de son bu­reau de com­té. « C’est la moindre des choses » , en­chaî­nait- elle.

SE­REINE

En pré­sence de ses mi­li­tants réunis en fin de soi­rée dans un res­to-pub de Pont-Viau, Mme Do­ré Le­febvre sem­blait par­ti­cu­liè­re­ment se­reine.

«C’est la po­li­tique. Voyez en 2011, on avait eu une vague, alors qu’on ne s’at­ten­dait pas à être élus. Là, le vent a tour­né, c’est des choses qui ar­rivent. Je res­pecte ce que les ci­toyens ont dé­ci­dé, je sou­haite hon­nê­te­ment bonne chance à M. Ia­co­no et le fé­li­cite pour sa vic­toire.» A-t-elle vu ve­nir le coup? «Non, par contre, ce que je pour­rais vous dire c’est qu’à deux jours du vote, il y avait en­core beau­coup d’in­dé­cis. Des gens qu’on ren­con­trait sur le ter­rain hé­si­taient en­core entre le NPD et les li­bé­raux.»

Elle part la tête haute avec le sen­ti­ment du de­voir ac­com­pli: «Ça m’a fait plai­sir d’être là pen­dant quatre ans. Les gens ap­pré­ciaient notre tra­vail, c’est ce qui comp­tait pour moi.»

Âgée de 30 ans, l’ex- dé­pu­tée se don­ne­ra du temps pour ré­flé­chir à son ave­nir po­li­tique. Ce­la dit, elle rap­pelle d’ins­tinct qu’elle est membre du NPD de­puis cette ins­pi­rante ren­contre de 2007 avec Jack Lay­ton et Tho­mas Mul­cair à l’Uni­ver­si­té de Mon­tréal.

«Je ne lâ­che­rai ja­mais le NPD. C’est mon par­ti, ça fait par­tie de mes va­leurs. Pour ce qui est du reste, c’est en­core trop tôt»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.