In­cur­sion dans la vie de Lau­réat et France

Se­maine na­tio­nale des proches ai­dants

Courrier Laval - - ACTUALITÉS - BE­NOIT LEBLANC be­noit.leblanc@tc.tc

SEN­SI­BI­LI­SA­TION. Pro­prié­taires d’une en­tre­prise ayant pi­gnon sur rue bou­le­vard Cu­ré-La­belle de­puis 35 ans, les Équi­pe­ments Cha­lain Ltée, France Boyer-Bu­jold, 72 ans, et son époux, Lau­réat Bu­jold, 83 ans, avaient rê­vé d’une autre re­traite que celle- ci. L’Alz­hei­mer en a dé­ci­dé au­tre­ment.

En 2007, Lau­réat Bu­jold avait mon­tré des signes in­quié­tants après une opé­ra­tion à la hanche. Il com­mence à ou­blier le nom de ses en­fants et pe­tits-en­fants. «Il par­tait pour le com­merce et se re­trou­vait à Mon­tréal, dans le coin d’Hen­ri-Bou­ras­sa, se sou­vient- elle. Il me re­joi­gnait dans le centre d’achat en ou­bliant les clefs à l’in­té­rieur de l’au­to.»

An­cien pi­lote de stock- car, M. Bu­jold a dû ar­rê­ter la conduite au­to­mo­bile pour pré­ser­ver la sé­cu­ri­té de son couple. «Je me suis ache­té un bi­cycle élec­trique! dit-il en sou­riant. Je vais faire mon tour chaque jour. Je m’ar­range pour ne ja­mais être seul.»

Être proche ai­dant, c’est faire don de soi et ac­com­plir un tas de pe­tites choses sans reconnaissance.»

«Je m’as­sure qu’il a tou­jours son té­lé­phone cel­lu­laire avec lui, avec en mé­moire le nu­mé­ro de la mai­son, conti­nue son épouse. Je dois sa­voir tout le temps où il est.»

GRA­DUEL­LE­MENT

Peu à peu, France Boyer-Bu­jold a pris res­pon­sa­bi­li­té de tout, de A à Z, au­tant au com­merce, où elle as­su­rait dé­jà la comp­ta­bi­li­té, qu’à la mai­son, où elle a tou­jours pris plai­sir à faire la cui­sine. «Je le nour­ris très bien!»

Chaque ma­tin, elle sort le linge du jour. Elle s’as­sure que son ma­ri prend ses mé­di­ca­ments. Elle voit aux tra­vaux ex­té­rieurs. Sans par­ler du sui­vi mé­di­cal et du no­taire, chez qui elle a ré­di­gé ré­cem­ment son man­dat d’in­ap­ti­tude.

«Pour l’ins­tant, je n’ai pas en­core à m’oc­cu­per de son hy­giène, Dieu mer­ci, pré­cise-t- elle. Ce­pen­dant, on passe nos jour­nées à cher­cher des choses qu’il a ou­bliées: les clefs, le cel­lu­laire. Je ré­pète les mêmes af­faires 50 fois par jour. »

TROU­VER DU SUP­PORT

La Se­maine na­tio­nale des proches ai­dants, qui se dé­rou­le­ra du 1er au 7 no­vembre. France Boyer-Bu­jold a bien vou­lu té­moi­gner de cette réa­li­té en crois­sance.

«Je ne connais­sais pas ça, ce terme de proche ai­dant, dit-elle. Tu fais tout ça en t’ou­bliant, par amour et obli­ga­tion. Ça s’im­pose tran­quille­ment et s’alour­dit de jour en jour, par un tas de pe­tites choses.»

«Il faut sen­si­bi­li­ser l’en­tou­rage et la po­pu­la­tion au rôle exi­geant qu’as­sument nos proches ai­dants, d’af­fir­mer Diane La­vergne, di­rec­trice gé­né­rale de l’AP­PUI La­val, l’or­ga­nisme gé­rant l’ar­gent at­tri­bué à la ré­gion pour des ser­vices aux proches ai­dants. On peut les ai­der par de pe­tites ac­tions al­lant de faire l’épi­ce­rie à l’ac­com­pa­gne­ment pour un ren­dez-vous mé­di­cal.»

En juin 2014, une tra­vailleuse so­ciale a sug­gé­ré à Mme Boyer-Bu­jold d’as­sis­ter à des séances d’in­for­ma­tion dé­mys­ti­fiant la tâche im­po­sante de proche ai­dant. On y aborde la ré­so­lu­tion de conflits, l’épui­se­ment, les pertes cog­ni­tives, les as­pects lé­gaux, etc.

«Ça aide un peu à faire les deuils que nous de­vons tra­ver­ser, en ren­con­trant aus­si d’autres per­sonnes et ja­ser avec elles», ad­met la mère de deux en­fants, Chan­tal et Alain, nés en Co­lom­bieB­ri­tan­nique avant que la pe­tite fa­mille ne passe 31 ans dans Au­teuil. Le couple est dé­mé­na­gé dans une char­mante pe­tite mai­son de Cho­me­dey il y a 14 ans.

À l’exemple des autres proches ai­dants la­val­lois, France Boyer-Bu­jold garde es­poir de dis­po­ser bien­tôt de ser­vices de gar­dien­nage et sou­tien psy­cho­so­cial. Chaque se­maine, M. Bu­jold passe une de­mi­jour­née fort pré­cieuse à la So­cié­té d’Alz­hei­mer, mais ce­la s’avère en­core in­suf­fi­sant.

(Pho­to TC Me­dia)

France Boyer-Bu­jold et son époux, Lau­réat Bu­jold.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.