Re­tour d’as­cen­seur pour An­toine Pru­neau

Courrier Laval - - ANNONCES CLASSÉES - SYLVAIN LAMARRE sylvain.lamarre@tc.tc

FOOT­BALL. An­toine Pru­neau, du Rouge et Noir d’Ot­ta­wa, a in­vi­té deux de ses an­ciens pro­fes­seurs du Col­lège La­val, Jo­ce­lyn Beau­villier et Pierre Cha­rette, à as­sis­ter à une par­tie de foot­ball, le 16 oc­tobre, face aux Blue Bom­bers de Win­ni­peg.

L’an­cien porte- cou­leurs des Ma­rau­deurs du Col­lège La­val a dé­ci­dé de re­tour­ner l’as­cen­seur. Il n’a ja­mais oublié ce que son en­traî­neur de l’époque Jo­ce­lyn Beau­villier avait dit lors du ban­quet des ath­lètes.

«En 2007, j’avais pré­dit qu’il se­rait le pre­mier joueur du Col­lège à faire car­rière dans les rangs pro­fes­sion­nels. Quand je lui ai dit ça, il était vrai­ment ému. Il a pleu­ré. Je sa­vais qu’il se­rait re­pê­ché par Ot­ta­wa. Il est une ve­dette là-bas. Je suis fier de lui», sou­ligne M. Beau­villier, qui a an­non­cé sa re­traite cette même an­née.

«An­toine pour­suit sa car­rière pro­fes­sion­nelle au foot­ball et il s’im­plique dans sa com­mu­nau­té au­près des jeunes de la ré­gion d’Ot­ta­wa et de Ga­ti­neau. C’est un bon gars», ajoute-t-il.

DOUÉ, MAIS DISTRAIT

Si son an­cien en­traî­neur vante son brio sur et à l’ex­té­rieur du ter­rain, il consi­dère An­toine comme l’étu­diant le plus distrait qu’il a pu ren­con­trer dans sa vie.

«Dans le temps, il y avait deux boîtes d’ob­jets per­dus au Col­lège La­val. Dans la pre­mière, on ran­geait tout ce que les étu­diants ou­bliaient. Dans l’autre, on conser­vait toutes les choses qui ap­par­te­naient à An­toine. Ce­la lui ar­ri­vait d’ache­ter une paire d’es­pa­drilles avant les par­ties, car ils les avaient per­dus.»

Tou­jours se­lon M. Beau­villier, Pru­neau per­pé­tue les va­leurs des Ma­rau­deurs: per­sé­vé­rance, par­tage et es­prit de fa­mille.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.