Quelques écoles aban­donnent les de­voirs à la mai­son

Courrier Laval - - LA UNE - SYL­VAIN LAMARRE syl­vain.lamarre@tc.tc

SCO­LAIRE. Pour plu­sieurs fa­milles, con­ci­lier le tra­vail des pa­rents et les de­voirs des en­fants de­meurent un ex­ploit. Quelques écoles de la Com­mis­sion sco­laire de La­val (CSDL) ont trou­vé la so­lu­tion : elles n’en donnent plus.

Il nous a tou­te­fois été im­pos­sible de sa­voir les­quelles. Le porte-pa­role de la CSDL, Jean-Pierre Ar­cham­bault, af­firme qu’il ignorait quelles étaient les écoles qui avaient aban­don­né les de­voirs à la mai­son.

La pré­si­dente, Louise Lor­tie, voit cette ini­tia­tive d’un bon oeil. « Avec la vie que l’on mène au­jourd’hui, ce n’est pas tou­jours fa­cile pour les pa­rents qui tra­vaillent de s’oc­cu­per des de­voirs des en­fants », lance-t-elle d’en­trée de jeu.

Elle a pré­ci­sé que cer­taines écoles don­naient des de­voirs la fin de se­maine plu­tôt qu’en se­maine, alors que d’autres les fai­saient en classe. « Je res­pecte l’au­to­no­mie des écoles. Ce sont les di­rec­tions qui dé­cident », men­tionne-t-elle.

« Cer­tains élèves ont tou­jours des mots de vo­ca­bu­laire, des tables de mul­ti­pli­ca­tion ou des conju­gai­sons de verbes à mé­mo­ri­ser à la mai­son », en­chaîne-t-elle.

Tou­jours se­lon Mme Lor­tie, au­cune re­cherche ne dé­montre que les de­voirs font aug­men­ter la réus­site au ni­veau pri­maire.

« Nous sommes prêts à of­frir un coup de main aux écoles qui veulent dis­pen­ser les de­voirs à la mai­son. Nous de­vons éva­luer si cette pra­tique pré­sente de bons ré­sul­tats », conclut-elle.

Le pré­sident du Co­mi­té de pa­rents de la CSDL, Syl­vain Mar­tel, ignore éga­le­ment quelles écoles ont adhé­ré au pro­jet d’oc­troyer les tra­vaux aux élèves dans les classes.

DE­MANDE DES EN­SEI­GNANTS

M. Mar­tel croit que cette de­mande de faire les de­voirs à l’école vient plu­tôt des en­sei­gnants que des pa­rents. « Quand on parle de pé­da­go­gie, ce sont les pro­fes­seurs qui sont les ex­perts. Le Co­mi­té de pa­rents abonde dans ce sens », af­firme-t-il.

« C’est le genre de dé­ci­sion qui doit in­clure les pa­rents. Tou­te­fois, la dé­ci­sion fi­nale re­vient aux édu­ca­teurs », in­siste-t-il.

Si Syl­vain Mar­tel n’en a pas en­ten­du par­ler de la part des membres, il croit que ce point pour­rait être à l’ordre du jour de l’as­sem­blée gé­né­rale qui au­ra lieu le lun­di 17 oc­tobre, à 19 h, au centre ad­mi­nis­tra­tif de la CSDL. Il y au­ra no­tam­ment l’élec­tion du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion et de quatre com­mis­saires pa­rents (man­dat de deux ans).

(©De­po­sit­pho­tos.com – Sy­da_­pro­duc­tions)

Cer­tains élèves la­val­lois ne font plus les de­voirs à la mai­son.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.