Ac­ci­dents im­pli­quant des pié­tons : une réa­li­té au quo­ti­dien

Courrier Laval - - LA UNE -

Une moyenne de huit ac­ci­dents par jour im­pli­quant un pié­ton et un vé­hi­cule dans la pro­vince. Voi­là la triste consta­ta­tion faite par la So­cié­té de l’as­su­rance au­to­mo­bile du Qué­bec (SAAQ) en ce dixième mois de l’an­née, axé sur la sécurité des pié­tons sur la route.

En 2015, 44 per­sonnes ont trou­vé la mort lors d’ac­ci­dents et 2761 pié­tons ont su­bi des bles­sures. Ces chiffres étaient à la hausse de 6 % com­pa­ra­ti­ve­ment à l’an­née pré­cé­dente. En 2013, le bi­lan était en­core plus lourd avec 2886 pié­tons im­pli­qués dans un ac­ci­dent.

Afin de pré­ve­nir de tristes évé­ne­ments, la SAAQ rap­pelle aux pié­tons d’être vi­sibles et pré­vi­sibles ; d’em­prun­ter le trot­toir ou, en l’ab­sence de ce­lui-ci, de mar­cher sur la chaus­sée en fai­sant face à la cir­cu­la­tion ; de tra­ver­ser aux in­ter­sec­tions et de bien res­pec­ter la si­gna­li­sa­tion; d’éta­blir un contact vi­suel avec les conduc­teurs et d’évi­ter les angles morts des vé­hi­cules lourds.

Aux au­to­mo­bi­listes, on les in­vite à s’im­mo­bi­li­ser avant la ligne d’ar­rêt aux in­ter­sec­tions ; res­pec­ter la prio­ri­té de pas­sage des pié­tons avant de tour­ner à droite sur un feu rouge et si­gna­ler avec un geste de la main qu’on a bien vu les pié­tons qui at­tendent pour tra­ver­ser.

Faire preuve de vi­gi­lance près des écoles et des ter­rains de jeux, où la pré­sence d’en­fants est plus mar­quée, et gar­der ses phares al­lu­més lors de condi­tions cli­ma­tiques dif­fi­ciles peuvent éga­le­ment faire une dif­fé­rence entre une sor­tie sans pro­blème et un mal­heu­reux ac­ci­dent entre vé­hi­cule et pié­ton. (D.H.)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.