Cam­pagne pour les femmes en si­tua­tion de vul­né­ra­bi­li­té

Courrier Laval - - LA UNE - BENOIT LEBLANC benoit.leblanc@tc.tc

SO­CIÉ­TÉ. La Table de concer­ta­tion de La­val en condi­tion fé­mi­nine (TCLCF) en­tame une sé­rie d’ac­tions dans le cadre du projet Agir en­semble pour les La­val­loises en si­tua­tion de vul­né­ra­bi­li­té jus­qu’au 31 mars 2017.

Pour mar­quer le coup d’en­voi, la TCLCF a lan­cé une cam­pagne de sen­si­bi­li­sa­tion à grand dé­ploie­ment sur les mul­tiples réa­li­tés vé­cues par les femmes en si­tua­tion de vul­né­ra­bi­li­té à La­val.

Ces gestes s’adressent aux groupes com­mu­nau­taires, par­te­naires et à la po­pu­la­tion, ayant no­tam­ment pour ob­jec­tif de faire connaître les be­soins de ces ci­toyennes.

« Comme femmes, nous sommes toutes sus­cep­tibles de vivre des si­tua­tions de vul­né­ra­bi­li­té à un mo­ment ou l’autre de notre vie, dans une ou plu­sieurs sphères de nos vies », de sou­li­gner Ma­rie-Eve Des­forges, agente de projet de la TCLCF.

DI­VERSES PRO­BLÉ­MA­TIQUES

Dif­fu­sées sur dif­fé­rentes pla­te­formes tous les mer­cre­dis jus­qu’au 7 dé­cembre, des fiches com­por­tant un té­moi­gnage ac­com­pa­gné d’une sta­tis­tique ou un constat dé­mon­tre­ront la com­plexi­té des si­tua­tions vé­cues par les femmes.

La pré­ca­ri­té fi­nan­cière, vio­lence conju­gale, les troubles de san­té men­tale, l’in­sé­cu­ri­té ali­men­taire ain­si que d’autres fac­teurs de vul­né­ra­bi­li­té se trouvent par­mi les su­jets cou­verts.

« Cette cam­pagne, dont le slo­gan est « Le sta­tu quo n’est pas une op­tion, agis­sons!» sou­haite aus­si sus­ci­ter une ap­pro­pria­tion col­lec­tive du Portrait Femmes en si­tua­tion de vul­né­ra­bi­li­té à La­val, créer une sy­ner­gie ré­gio­nale et mo­bi­li­ser les dif­fé­rentes ac­trices et ac­teurs du ter­ri­toire la­val­lois », men­tionne Ma­rie-Eve Des­forges.

RASSEMBLEMENT ET QUES­TION­NE­MENT

Cette cam­pagne mè­ne­ra à la te­nue d’un col­loque ré­gio­nal le 25 jan­vier 2017. Cette ren­contre per­met­tra l’ap­pro­fon­dis­se­ment des pro­blé­ma­tiques et réa­li­tés vé­cues par les femmes et l’amorce d’une ré­flexion sur la mise en oeuvre des re­com­man­da­tions pour l’éla­bo­ra­tion d’un plan d’ac­tion ré­gio­nal.

« De cette fa­çon, des ac­tions concrètes se­ront po­sées pour l’amé­lio­ra­tion glo­bale et ré­gio­nale des condi­tions de vie des femmes en si­tua­tion de vul­né­ra­bi­li­té à La­val », d’ajou­ter Mme Des­forges.

PORTRAIT UTILE

Rap­pe­lons que ces ac­tions suivent la pu­bli­ca­tion du Portrait des femmes en si­tua­tion de vul­né­ra­bi­li­té à La­val le 29 sep­tembre 2015 en pa­ral­lèle avec la marche d’une cen­taine de femmes dé­non­çant les ef­fets dé­vas­ta­teurs du ré­gime d’aus­té­ri­té du gou­ver­ne­ment li­bé­ral sur les femmes.

« En 2007, le col­loque sur la dé­tresse psy­cho­lo­gique des femmes avait ré­vé­lé que le plus fort taux au Qué­bec se trou­vait chez les La­val­loises, af­fir­mait alors Ma­rie-Ève Sur­pre­nant, co­or­don­na­trice de la TCLCF. Nous dres­sons un portrait qua­li­ta­tif et non quan­ti­ta­tif. Il est dif­fi­cile de re­cen­ser le nombre exact de ces femmes vi­vant sou­vent dans l’illé­ga­li­té ou qui sont stig­ma­ti­sées. »

De­puis la pu­bli­ca­tion du portrait, la TCLCF et les membres du co­mi­té avi­seur tra­vaillent ac­ti­ve­ment aux suites à don­ner à ses re­com­man­da­tions afin d’as­su­rer leur mise en oeuvre. La prin­ci­pale de­meure la mise sur pied d’une res­source d’hé­ber­ge­ment non mixte pour ces femmes à La­val, ce qui leur ga­ran­ti­rait un lieu sé­cu­ri­taire, pre­mière condi­tion né­ces­saire pour es­pé­rer les ré­in­té­grer plei­ne­ment en so­cié­té.

(Photo TC Me­dia - Archives)

Le portrait des La­val­loises en si­tua­tion de vul­né­ra­bi­li­té a été ren­du pu­blic dans la fou­lée de la Marche mon­diale des femmes de l’au­tomne 2015.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.