Les an­nonces clas­sées, mi­roirs du temps

Courrier Laval - - CHRONIQUE - Re­dac­tion­la­val@tc.tc

Tout comme le conte­nu d’un jour­nal, les an­nonces clas­sées évo­luent elles aus­si. Elles de­viennent de vé­ri­tables mi­roirs de la so­cié­té et de ses mul­tiples trans­for­ma­tions.

Consi­dé­rée comme le parent pauvre d’un jour­nal, la sec­tion a tout même su gar­der ses lettres de no­blesse.

D’au­tant plus que cer­taines per­sonnes qui tra­vaillent pour ces pages es­timent que la va­leur d’un jour­nal se me­sure non pas seule­ment par son conte­nu jour­na­lis­tique, mais éga­le­ment par sa sec­tion d’an­nonces. S’il y en a beau­coup, c’est un signe que le jour­nal se porte bien.

Les an­nonces clas­sées ont long­temps été en noir et blanc et celles-ci sont do­ré­na­vant faites pour at­ti­rer le re­gard, avec beau­coup de cou­leurs et un de­si­gn at­trayant.

Des conseillers sont éga­le­ment là pour gui­der le client dans son choix d’an­nonce: on lui sug­gère com­ment pré­sen­ter son texte, le de­si­gn et les cou­leurs qui y sont as­so­ciées. De­puis les an­nées 1970, on peut ob­ser­ver, en pas­sant en re­vue les jour­naux, que cer­tains mar­chés ont dis­pa­ru, alors que d’autres ont plu­tôt bien sur­vé­cu à tra­vers le temps. Si les do­maines de la lo­ca­tion, construc­tion, ré­no­va­tion, des meubles et four­ni­tures, de même que la vente d’ani­maux sont tou­jours aus­si po­pu­laires, les ca­té­go­ries d’achat et de vente de voi­tures, mai­sons, fourrures, vê­te­ments et ins­tru­ments de mu­sique ont plu­tôt mi­gré vers d’autres pla­te­formes.

« Di­vers à vendre », une ru­brique très lue, a éga­le­ment per­du­ré dans le temps.

L’ar­ri­vée des re­vues spé­cia­li­sées et les sites In­ter­net d’an­nonces gra­tuites comme Ki­ji­ji, par exemple, ont contri­bué à di­vi­ser le mar­ché. Ce­pen­dant, le jour­nal reste bien utile, car après avoir épu­ré tout sur les sites, les gens se ra­battent par­fois sur ce­lui-ci. Une autre ca­té­go­rie, fort lu­cra­tive, née dans les an­nées 1990, est dis­pa­rue avec l’ar­ri­vée de la loi fé­dé­rale C-36, le 6 dé­cembre 2014. Éga­le­ment connue sous le nom Des an­nonces clas­sées da­tant de 1981.

de Loi sur la pro­tec­tion des col­lec­ti­vi­tés et des per­sonnes vic­times d’ex­ploi­ta­tion, elle in­ter­dit l’achat de ser­vices sexuels et la com­mu­ni­ca­tion à cette fin. Bien que le mar­ché existe tou­jours, les em­ployés doivent dé­co­der si, par exemple, on es­saie de « dé­gui­ser » sub­ti­le­ment une an­nonce ven­dant les charmes de quel­qu’un à par­tir d’un ser­vice de mas­so­thé­ra­pie ou de de­mande d’ami­tié.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.