Per­qui­si­tions à L’En­traide et chez sa di­rec­trice gé­né­rale

Courrier Laval - - LA UNE - STÉPHANE ST-AMOUR ste­phane.st-amour@tc.tc

EN­QUÊTE. La po­lice de La­val a me­né, le 23 mars, une double per­qui­si­tion aux lo­caux de L’En­traide, à Pont-Viau, et à la ré­si­dence de sa di­rec­trice gé­né­rale, Claire Le­bel, à Pré­vost, dans les Lau­ren­tides.

Se­lon le Ser­vice de po­lice, cette opé­ra­tion est en lien avec des al­lé­ga­tions de fraude.

L’uni­té des en­quêtes cri­mi­nelles y a sai­si « plu­sieurs caisses de do­cu­ments », ex­plique la lieu­te­nante Ge­ne­viève Ville­mure. Les po­li­ciers sont dé­bar­qués à 8 h jeu­di ma­tin et ont quit­té les lieux à 1 h 30 dans la nuit.

Claire Le Bel, qui n’a pas don­né suite à nos de­mandes d’en­tre­vue, ne fait pour l’ins­tant l’ob­jet d’au­cune ac­cu­sa­tion cri­mi­nelle dans cette af­faire, faut-il pré­ci­ser.

Rap­pe­lons que Mme Le Bel a été conseillère mu­ni­ci­pale du dé­funt PRO des La­val­lois sous Gilles Vaillan­court avant de se por­ter can­di­date à la mai­rie de La­val en 2013.

Re­joint le 26 mars, le pré­sident du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion [C.A.] de L’En­traide, Pa­trick Thau­vette, s’est dit « très sur­pris » de cette double per­qui­si­tion dont il dit avoir pris connais­sance à sa des­cente de l’avion, la veille.

Lors de notre en­tre­tien, di­manche mi­di, M. Thau­vette sa­vait bien peu de choses sur la na­ture de ces al­lé­ga­tions de fraude.

Il de­vait, le len­de­main, ren­con­trer un ser­gent-dé­tec­tive du Bu­reau d’in­té­gri­té et d’éthique de La­val (BIEL), puis réunir les ad­mi­nis­tra­teurs pour un conseil ex­tra­or­di­naire en soi­rée avant de s’as­seoir avec sa di­rec­trice gé­né­rale, le 28 mars.

« Claire a tou­jours la confiance du C.A. » a-t-il in­di­qué, rap­pe­lant qu’il ne s’agis­sait pour le mo­ment que d’al­lé­ga­tions.

SI­GNA­LE­MENT

Se­lon nos in­for­ma­tions, le BIEL a été aler­té il y a plus d’un an de pra­tiques ir­ré­gu­lières dans la ges­tion de l’or­ga­nisme, qui cé­lèbre cette an­née son 25e an­ni­ver­saire de fon­da­tion.

Trai­té, puis ana­ly­sé en amont par les agents du BIEL, ce si­gna­le­ment de na­ture cri­mi­nelle a conduit à une en­quête po­li­cière et aux per­qui­si­tions me­nées le 23 mars.

L’EN­TRAIDE

Au der­nier exer­cice fi­nan­cier com­plé­té le 31 mars 2016, l’or­ga­nisme de bien­fai­sance, qui a pi­gnon au 664, rue St-An­dré, opé­rait un bud­get de quelque 900 000 $, dont un peu plus de la moi­tié pro­vient de fonds pu­blics. Cette an­née-là, L’En­traide a en­re­gis­tré un dé­fi­cit de 96950$, peut-on lire sur le site de l’Agence du re­ve­nu du Ca­na­da.

Les 14 em­ployés à sa charge, dont 10 à temps plein, re­pré­sen­taient 57 % des dé­penses qui ex­cé­dent tout juste le mil­lion de dol­lars.

L’En­traide offre une foule de ser­vices aux jeunes fa­milles tout en ac­com­pa­gnant les nou­veaux ar­ri­vants afin de fa­ci­li­ter leur in­té­gra­tion à la com­mu­nau­té la­val­loise.

(Pho­to TC Me­dia – Ar­chives)

Di­rec­trice gé­né­rale et fon­da­trice de L’En­traide, Claire Le Bel.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.