Le pas­sage de Claire Le Bel en po­li­tique

Courrier Laval - - LA UNE -

Fon­da­trice de L’En­traide en 1992, Claire Le Bel avait fait le saut en po­li­tique mu­ni­ci­pale lors de la cam­pagne élec­to­rale de 2009, alors que Gilles Vaillan­court l’avait re­cru­tée comme can­di­date dans le dis­trict Con­corde-Bois-de-Bou­logne où elle a été élue.

En ver­tu d’une pra­tique ins­ti­tu­tion­na­li­sée au sein de l’Équipe Vaillan­court, Mme le Bel – comme la qua­si-to­ta­li­té des conseillers de ce par­ti - avait ser­vi de prête-nom en 2010 et 2011.

Ses contri­bu­tions de 1000 $ au par­ti, soit la li­mite per­mise par la Loi sur le fi­nan­ce­ment des par­tis po­li­tiques à l’époque, lui avaient été rem­bour­sées en ar­gent comp­tant à même la caisse oc­culte de la dé­funte for­ma­tion po­li­tique.

Lors des élec­tions de 2013, Claire Le Bel a bri­gué la mai­rie de La­val à titre de chef du Par­ti Op­tion La­val, ter­mi­nant 3e der­rière Marc Demers et Jean-Claude Go­bé à la fa­veur de plus de 14 000 voix.

À l’au­tomne 2014 elle ti­rait un trait sur la po­li­tique mu­ni­ci­pale la­val­loise en sa­bor­dant son par­ti. (S.ST-A.)

(Pho­to TC Me­dia – Vincent Gra­ton)

La po­lice de La­val a me­né le 23 mars une per­qui­si­tion à la mai­son de fa­mille L’En­traide, si­tuée au 664, rue St-An­dré, à Pont-Viau.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.