Deux pou­mons neufs et une nou­velle vie de­vant elle

Courrier Laval - - LA UNE - BE­NOIT LE­BLANC be­noit.le­blanc@tc.tc

SO­CIÉ­TÉ. En cette 20e Se­maine na­tio­nale du don d’or­ganes et de tis­sus, Ca­the­rine La­belle se sou­vient de la re­nais­sance connue au len­de­main d’une greffe de pou­mons lui ayant sau­vé la vie, dans la nuit du 26 août 2015, après cinq heures pas­sées au bloc opé­ra­toire de l’Hô­pi­tal Notre-Dame, à Mon­tréal.

«J’ai re­çu ce ca­deau de la vie, en di­rect du coeur, d’un don­neur de Qué­bec et de sa fa­mille, ex­prime avec gra­ti­tude la ré­si­dente de Sainte-Rose. Je peux pas­ser les fêtes avec mon ne­veu de 12 ans, man­ger du cho­co­lat et pen­ser éven­tuel­le­ment re­tour­ner au tra­vail. » Don­nées et chiffres

Se­lon Trans­plant Qué­bec, près de 4 Qué­bé­cois sur 10 ont of­fi­cia­li­sé leur dé­ci­sion de dire oui au don d’or­ganes et de tis­sus. Mal­gré tout, 841 Qué­bé­cois de­meurent en at­tente d’un don d’or­gane. L’an der­nier, les re­fus d’un don de la part des fa­milles ont di­mi­nué, pas­sant à 21 %.

Le don d’or­ganes m’a tou­jours te­nu à coeur. C’est un ca­deau de la vie pou­vant tou­cher n’im­porte qui. »

Les or­ganes les plus sou­vent trans­plan­tés sont le rein, sui­vi du foie, du coeur et des pou­mons. Ce sont 480 Qué­bé­cois qui ont re­çu une trans­plan­ta­tion en 2016 (com­pa­ra­ti­ve­ment à 507 en 2015).

(Pho­to TC Me­dia - Ma­rio Beau­re­gard)

Ca­the­rine La­belle sa­voure chaque ins­tant de ce gé­né­reux don lui ayant sau­vé la vie. Un seul don­neur d’or­ganes peut sau­ver jus­qu’à 8 vies et ai­der 20 per­sonnes par le don de tis­sus. Il n’y a pas d’âge pour don­ner : le don­neur le plus âgé avait 88 ans.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.