Pour le main­tien des Centres d’as­sis­tance et d’ac­com­pa­gne­ment aux plaintes

Ré­seau de la san­té

Courrier Laval - - LA UNE - STÉ­PHANE ST-AMOUR ste­phane.st-amour@tc.tc

RE­VEN­DI­CA­TION. Le Co­mi­té des usa­gers du Centre de san­té et de ser­vices so­ciaux (CSSS) de La­val re­ven­dique non seule­ment le main­tien des Centres d’as­sis­tance et d’ac­com­pa­gne­ment aux plaintes (CAAP), mais éga­le­ment leur ren­for­ce­ment.

Une ré­so­lu­tion d’ap­pui à ces centres a été adop­tée una­ni­me­ment lors d’une réunion te­nue le 25 avril.

« Dans le contexte ac­tuel, avec la mise en place des CISSS, les mé­ca­nismes de dé­fense des droits des usa­gers du ré­seau sont dé­jà peu nom­breux », af­firme le Co­mi­té des usa­gers, qui en veut pour preuve la pré­sence d’un seul com­mis­saire aux plaintes pour un Centre in­té­gré de san­té et de ser­vices so­ciaux comme ce­lui de La­val.

De­vant une ma­chine ad­mi­nis­tra­tive de l’en­ver­gure des CISSS, les CAAP de­viennent un ou­til en­core plus es­sen­tiel pour les ci­toyens «dé­si­reux de faire connaître leur in­sa­tis­fac­tion à l’égard d’un ser­vice re­çu », peut-on éga­le­ment lire dans un com­mu­ni­qué pu­blié le 28 avril.

Cette sor­tie publique fait suite à une re­com­man­da­tion du Re­grou­pe­ment pro­vin­cial des co­mi­tés des usa­gers (RPCU) à l’ef­fet que les res­pon­sa­bi­li­tés as­su­mées par les CAAP soient do­ré­na­vant trans­fé­rées aux Co­mi­tés des usa­gers.

« Une telle hy­po­thèse est une to­tale aber­ra­tion, sou­tient le Co­mi­té du CSSS La­val. Ce­la consti­tue­rait sans nul doute un af­fai­blis­se­ment ma­jeur de la pos­si­bi­li­té pour le ci­toyen de porter plainte. »

En­fin, le co­mi­té ré­gio­nal est « pro­fon­dé­ment convain­cu que si les bé­né­voles qui com­posent les co­mi­tés des usa­gers étaient consul­tés, ils n’en­dos­se­raient pas la pro­po­si­tion du RPCU […] qui pré­tend les représenter ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.