Des tra­vailleuses de CPE en co­lère

Sans con­ven­tion col­lec­tive de­puis plus de deux ans

Courrier Laval - - LA UNE - SYL­VAIN LAMARRE syl­vain.lamarre@tc.tc

MA­NI­FES­TA­TION. Une tren­taine de membres du Syn­di­cat des tra­vailleuses et tra­vailleurs des centres de la pe­tite en­fance de Mon­tréal et La­val (STCPEML–CSN) ont ma­ni­fes­té en dis­tri­buant des tracts de­vant l’éta­blis­se­ment La Mar­maille sur le bou­le­vard de la Con­corde Est, le 2 mai, en dé­but de soi­rée.

Ces tra­vailleuses font par­tie des 3500 per­sonnes oeu­vrant dans 133 CPE en Es­trie, Mon­té­ré­gie, dans le Centre-du-Qué­bec et à Mon­tréal-La­val qui veulent sen­si­bi­li­ser la po­pu­la­tion au fait qu’elles sont sans con­ven­tion col­lec­tive de­puis le 31 mars 2015.

Elles dé­noncent l’As­so­cia­tion pa­tro­nale na­tio­nale des centres de la pe­tite en­fance (APNCPE) qui a quit­té la table de né­go­cia­tion, le 8 dé­cembre, à la­quelle sont pré­sents le mi­nis­tère de la Fa­mille et 11 as­so­cia­tions pa­tro­nales.

« L’APNCPE cherche tou­jours à né­go­cier seule, sans la pré­sence du Mi­nis­tère, les ma­tières d’ordre pé­cu­niaire que sont les sa­laires, la re­traite, les va­cances et les fé­riés, les as­su­rances col­lec­tives, le Un buf­fet avec rô­ti de boeuf se­ra éga­le­ment ser­vi tout sans au­cune ga­ran­tie de fi­nan­ce­ment. Et ça, il n’en est pas ques­tion », af­firme Na­tha­lie Fon­taine, porte-pa­role du Syn­di­cat.

« La par­tie pa­tro­nale vou­drait né­go­cier de A à Z une con­ven­tion col­lec­tive. Nous re­fu­sons de re­ve­nir plus de 20 ans en ar­rière alors qu’il exis­tait des dis­pa­ri­tés ma­jeures entre les tra­vailleuses des dif­fé­rents CPE et les ré­gions même », in­siste-t-elle.

Se­lon Dan­ny La­casse, vice-pré­sident de la FSSS-CSN, le vé­ri­table en­jeu de cette ronde de né­go­cia­tion est le main­tien, l’amé­lio­ra­tion et l’uni­for­mi­sa­tion des condi­tions de tra­vail qui contri­buent à sta­bi­li­ser la main-d’oeuvre et à of­frir un très haut ni­veau de com­pé­tence et de sa­voir-faire.

DE­VANT LES TRI­BU­NAUX

Se­lon le Syn­di­cat, la par­tie pa­tro­nale s’est en­li­sée à grands frais dans un re­cours ju­di­ciaire contre la FSSS-CSN et ses syn­di­cats en dé­po­sant une plainte de né­go­cia­tion de mauvaise foi de­vant le Tribunal ad­mi­nis­tra­tif du tra­vail (TAT), l’au­tomne der­nier.

« Elle a dé­pen­sé plus de 10 000 $. C’est un gas­pillage éhon­té des de­niers pu­blics qui au­raient pu être uti­li­sés aux fins de la né­go­cia­tion », ter­mine Na­tha­lie Fon­taine.

(Photos TC Me­dia – Syl­vain Lamarre)

Les membres du Syn­di­cat des CPE ont ma­ni­fes­té en re­met­tant des tracts à la po­pu­la­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.