École ac­tive : 10 pro­jets re­te­nus à La­val

Courrier Laval - - CHRONIQUE - SYLVAIN LAMARRE sylvain.lamarre@tc.tc

ÉDUCATION. Le mi­nistre de l’Éducation, du Loi­sir et du Sport, mi­nistre de la Fa­mille, Sé­bas­tien Proulx, a an­non­cé, le 11 mai, le nom des écoles sou­te­nues dans le cadre de l’édi­tion 2017 d’École ac­tive.

Les écoles pri­maires le Tan­dem (Na­ger pour sur­vivre), Léon-Guil­bault (On bouge dans la cour), L’En­vo­lée (Na­ger pour sur­vivre), Mar­cel-Vaillan­court (Ma cour en ac­tion), de l’Équi­noxe (Tous les jours, on bouge), La Source (pa­niers de bas­ket­ball) et Ge­ne­sis (Notre cour d’école ac­tive) pour­raient re­ce­voir jus­qu’à 4000 $ pour réa­li­ser leur pro­jet.

Les écoles se­con­daires re­te­nues sont Cu­ré-An­toine-La­belle (Foot­ball dra­peau-Sé­cu­ri­té spor­tive), Col­lège Ci­toyen (Tout le monde de­hors !) et La­val Se­nior (LSA Slam Dunk).

AMÉLIORER LEUR MILIEU

La dé­pu­ta­tion la­val­loise, for­mée de Fran­cine Char­bon­neau (Mille-Îles), Mo­nique Sau­vé (Fabre), Guy Ouel­lette (Cho­me­dey), Saul Po­lo (La­val-des-Rapides), Jean Rous­selle (Vi­mont), et Jean Ha­bel (Sainte-Rose), sou­ligne au pas­sage les ré­per­cus­sions po­si­tives que la réa­li­sa­tion de ces pro­jets en­traî­ne­ra sur le bien-être des élèves à l’école.

École ac­tive a pour ob­jec­tif d’in­ci­ter les éta­blis­se­ments pu­blics et pri­vés of­frant l’éducation pré­sco­laire, l’en­sei­gne­ment pri­maire et se­con­daire ain­si que les ser­vices de garde en milieu sco­laire à améliorer et di­ver­si­fier la qua­li­té de leur offre en ma­tière d’ac­ti­vi­tés phy­siques, spor­tives et ré­créa­tives.

« Une foule d’ini­tia­tives vi­sant à of­frir aux élèves des oc­ca­sions d’être phy­si­que­ment ac­tifs pour­ront être réa­li­sées dans les écoles de La­val grâce à École ac­tive, sou­tient par voie de com­mu­ni­qué Fran­cine Char­bon­neau. Ça dé­montre la proac­ti­vi­té de nos éta­blis­se­ments d’en­sei­gne­ment et l’im­por­tance ac­cor­dée par ceux-ci à la pra­tique ré­gu­lière d’ac­ti­vi­tés phy­siques dans un contexte sco­laire. »

Mme Char­bon­neau ajoute qu’un en­vi­ron­ne­ment sti­mu­lant et pro­pice à la pra­tique de ces ac­ti­vi­tés crée des condi­tions fa­vo­rables aux ap­pren­tis­sages et à la réus­site édu­ca­tive. « Je suis convain­cue que la mise en oeuvre de ces pro­jets in­ci­te­ra les jeunes à pra­ti­quer da­van­tage des ac­ti­vi­tés phy­siques, spor­tives et ré­créa­tives », ter­mine-t-elle.

(Pho­to TC Me­dia – Ar­chives)

Fran­cine Char­bon­neau s’est ré­jouie que 10 écoles de la ré­gion aient de l’ar­gent pour réa­li­ser leur pro­jet.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.