SPORTS Lorne Ber­nard nom­mé dis­ciple spé­cial de kung-fu

Un grand hon­neur pour l’ath­lète de Cho­me­dey

Courrier Laval - - CHRONIQUE - SYLVAIN LAMARRE sylvain.lamarre@tc.tc

ARTS MARTIAUX. Lorne Ber­nard, maître che­vron­né de kung-fu au Qué­bec, a été ac­cep­té comme dis­ciple spé­cial et hé­ri­tier of­fi­ciel d’un an­cien style d’arts martiaux chi­nois, le 22 avril, à Mon­tréal.

Âgé de 53 ans, le re­pré­sen­tant nord-amé­ri­cain du style de la grue vo­lante, une branche de kung-fu de la grue blanche is­sue de la pro­vince du Fu­jian (Fu­jian White Crane Kung Fu), a pris part à une cé­ré­mo­nie tra­di­tion­nelle de thé. Le Grand Maître Lee Joo-Chian a pré­si­dé le tout.

«Je suis très re­con­nais­sant en­vers le Grand Maître Lee de sa confiance et de cet im­mense pri­vi­lège qu’il m’ac­corde, men­tionne avec fier­té l’ath­lète de Cho­me­dey, qui en­seigne cette dis­ci­pline spor­tive de­puis 27 ans. C’est un im­mense et rare hon­neur.»

Comme le veut la tra­di­tion, Lorne Ber­nard a of­fert, à ge­nou flé­chi, 3 tasses de thé au Grand Maître Lee en pré­sence de 350 membres de la com­mu­nau­té ca­na­dienne d’arts martiaux. Par la suite, il a re­çu un livre rouge dans le­quel est ins­crit son nom. «En bu­vant le thé, il ac­cepte le prin­ci­pal concer­né en tant que dis­ciple», ex­plique Shi­fu Ber­nard. En man­da­rin, Shi­fu veut dire maître. Soi­rée d’in­for­ma­tion 31mai2017 à18h30

DANSES DU LION ET DÉ­MONS­TRA­TIONS

Au terme de la cé­ré­mo­nie, ses élèves ont agré­men­té la soi­rée avec de nom­breuses danses du lion au rythme de cym­bales et tam­bours chi­nois. Les convives ont pu ad­mi­rer une qua­ran­taine de per­for­mances de ka­tas, le ma­nie­ment d’armes comme la lance, les doubles dagues, la hal­le­barde, les sabres, les haches, le fléau à trois sec­tions et les masses d’armes. Il y a eu aus­si des dé­mons­tra­tions de com­bat avec canne et éven­tail. Pour clore la soi­rée, Lee Joo-Chian a fou­lé la scène et ef­fec­tué une forme avan­cée de la grue vo­lante.

EXCEPTION

Au­tre­fois, un maître de kung-fu tra­di­tion­nel pas­sait le flam­beau de son style à seule­ment une ou deux per­sonnes, et presque ja­mais à un étran­ger. «C’est une exception. Je suis choyé.»

Grand Maître Lee, hé­ri­tier d’une qua­trième gé­né­ra­tion, a fé­li­ci­té Shi­fu Ber­nard pour toutes ces an­nées de tra­vail achar­né. Il l’a re­mer­cié de pré­ser­ver les arts martiaux tra­di­tion­nels chi­nois, qui dis­pa­raissent ra­pi­de­ment dans notre so­cié­té contem­po­raine.

«L’ap­pren­tis­sage du kung-fu dans une au­then­tique école tra­di­tion­nelle per­met l’en­traî­ne­ment du corps et de l’es­prit, l’ac­qui­si­tion de com­pé­tences en au­to­dé­fense et la pré­ser­va­tion du lien avec la tra­di­tion, la culture et le folk­lore martiaux», a-t-il in­sis­té par voie de com­mu­ni­qué.

DE PAS­SAGE À LA­VAL

En vi­site de la Ma­lai­sie, le Grand Maître Lee se­ra au Ca­na­da pen­dant trois mois au cours des­quels il of­fri­ra de nom­breux col­loques et en­sei­gne­ra le style de la grue vo­lante à l’école de Shi­fu Ber­nard, à La­val.

AMANT DES ARTS MARTIAUX

De­puis 1982, Shi­fu Ber­nard s’adonne aux arts martiaux. Il est l’au­teur de deux livres por­tant sur le style de la grue blanche en plus d’être pro­prié­taire de Kon­tact Sports, un ma­ga­sin d’équi­pe­ment d’arts martiaux. De plus, il est pro­fes­seur cer­ti­fié de yo­ga et dé­ten­teur d’une maî­trise ès arts en sciences po­li­tiques.

Lorne Ber­nard en­seigne d’abord les bonnes ma­nières, en­suite le kung-fu.

(Pho­to TC Me­dia – Ma­rio Beau­re­gard)

Lorne Ber­nard en­seigne le kung-fu de­puis 27 ans.

(Pho­to TC Me­dia – Ma­rio Beau­re­gard)

Lorne Ber­nard, re­con­nu comme un dis­ciple spé­cial, pose en com­pa­gnie du Grand Maître Lee Joo-Chian.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.