Ho­ckey La­val de­vra trou­ver plus de 1000 heures de glace

Mi­chel Demers re­porte son point de presse

Courrier Laval - - LA UNE - SYL­VAIN LA­MARRE syl­vain.la­marre@tc.tc

IN­FRA­STRUC­TURES. Avec la fer­me­ture éven­tuelle de la grande glace du Com­plexe spor­tif Gui­mond, les di­ri­geants de Ho­ckey La­val sont dans l’eau bouillante et se re­trouvent de­vant un vé­ri­table casse-tête.

Ils de­vront trou­ver plus de 1000 heures de glace. «S’il n’y a pas de re­vi­re­ment de si­tua­tion, nous en man­que­rons pour la sai­son 2017-18. Près de 275 par­ties ne se­ront pas jouées », af­firme le pré­sident, Mi­chel Demers.

« Nous de­vrons en louer à l’ex­té­rieur de La­val. Nous avons loué plus de 600 heures en pra­tiques à Gui­mond, l’an der­nier. Est-ce que nous al­lons de­voir uti­li­ser une glace pour les pra­tiques avec trois équipes ? » en­chaîne-t-il avec dé­cou­ra­ge­ment.

Mal­gré l’ou­ver­ture des deux pa­ti­noires com­mu­nau­taires de la Place Bell, l’or­ga­nisme spor­tif est tou­jours à la re­cherche de glace. « Il ne faut pas ou­blier la fer­me­ture pour ré­no­va­tion de l’aréna Hart­land-Mo­na­han jus­qu’en dé­cembre et celle de Mike-Bos­sy, en 2018.

NOU­VELLE VO­CA­TION

Afin d’être plus ren­table, la fa­mille Gui­mond au­rait dé­ci­dé de chan­ger sa vo­ca­tion en trans­for­mant sa grande pa­ti­noire en en­tre­pôt fri­go­ri­fique alors que les deux pe­tites pa­ti­noires ac­cueille­raient en­core les ho­ckeyeurs.

« Nous ne pou­vons pas payer 500 $ de l’heure, c’est im­pen­sable », sou­ligne le grand ma­ni­tou du ho­ckey mi­neur qui de­vait dé­bour­ser 30 0$ de l’heure pour la lo­ca­tion à Gui­mond.

Mi­chel Demers ad­met que ses bé­né­voles ont mul­ti­plié les dé­marches pour faire l’ac­qui­si­tion du Com­plexe Gui­mond, sans grand suc­cès. «Nous avons re­mis le tout entre les mains de la Ville. J’es­père que les né­go­cia­tions sont tou­jours en cours. »

Ho­ckey La­val de­vra no­tam­ment trou­ver un aréna du­rant la se­maine pour son dé­ve­lop­pe­ment, de 16h à 18h. «Ce se­ra dif­fi­cile, car les aré­nas mu­ni­ci­paux offrent du pa­ti­nage libre du­rant cet ho­raire », men­tionne M. Demers.

Toute l’équipe de Ho­ckey La­val est en mode ré­flexion. « Nous cher­chons des so­lu­tions à nos pro­blèmes. Nous sommes dé­jà à nos tables à des­sin. C’est loin d’être simple. »

RE­PORT DU POINT DE PRESSE

Par ailleurs, Mi­chel Demers af­firme qu’il n’a pas eu de pres­sion de la part de la Mu­ni­ci­pa­li­té pour re­por­ter la confé­rence de presse qu’il de­vait te­nir le 14 juin à ses lo­caux tem­po­raires du Centre Mul­ti-Sports de La­val. « Nous n’étions tout sim­ple­ment pas prêts. Il nous man­quait cer­tains élé­ments et avons pré­fé­ré la re­por­ter le 27 ou 28 juin », pré­cise-t-il.

Rap­pe­lons que Ho­ckey La­val a dé­mé­na­gé ses pé­nates, le 14 juin. « Nous avons re­çu un avis de déménagement. Par chance, la Ville nous a re­lo­ca­li­sés. Nous ne sommes pas à la rue », ter­mine Mi­chel Demers.

Les bu­reaux ad­mi­nis­tra­tifs sont donc lo­ca­li­sés au 955, ave­nue Bois-de-Bou­logne, au coin de la rue De Tou­raine. « L’ac­cès à nos bu­reaux est si­tué sur le cô­té droit de la bâ­tisse (cô­té ouest). L’en­voi du cour­rier pos­tal est main­te­nu à l’an­cienne adresse, au­cun chan­ge­ment pour le mo­ment », sou­ligne la di­rec­trice de Ho­ckey La­val, Mar­tine Des­champs. Le nu­mé­ro de té­lé­phone est tou­jours le même soit le 450 661-0811. On peut joindre Mar­tine Des­champs au poste 2239 et Diane Le­bel au 2238.

(Pho­to TC Media – Vincent Gra­ton)

Mi­chel Demers doit trou­ver des so­lu­tions au pro­blème des heures de glace.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.