Deux autres dé­faites du Ro­cket

Courrier Laval - - DÉCOUVREZ L’HARMONIE D’UN QUARTIER DE RETRAITÉS AU - SYLVAIN LAMARRE sylvain.lamarre@tc.tc

ne me re­ver­ra pas à Mon­tréal du­rant la sai­son. Mon ob­jec­tif est d’y re­ve­nir.» HO­CKEY. Le Ro­cket de La­val a es­suyé deux dé­faites en fin de se­maine der­nière à la Place Bell.

D’abord, les Phan­toms de Le­high Val­ley ont dis­po­sé des La­val­lois par le poin­tage de 5 à 2, le 17 no­vembre, de­vant 6665 per­sonnes. Mi­khail Vo­ro­byev, Mike Vec­chione (2 buts) et Phil Va­rone (2 buts) ont di­ri­gé l’at­taque du club-école des Flyers de Phi­la­del­phie en trom­pant la vi­gi­lance de Zach Fu­cale.

L’an­cien gar­dien de but du Ca­na­dien de Mon­tréal Dus­tin To­kars­ki a brillé de­vant le fi­let des Phan­toms. Il a cé­dé de­vant Éric Gé­li­nas et Jé­ré­my Gré­goire.

Deux jours plus tard, le Moose du Ma­ni­to­ba a aus­si eu rai­son du Ro­cket 5 à 2. Pour­tant, Yan­nick Veilleux avait ra­pi­de­ment ou­vert la marque en pre­mière pé­riode, après seule­ment 33 se­condes d’écou­lées.

L’in­dis­ci­pline a cou­lé la troupe de Sylvain Le­febvre au deuxième tiers. Les vi­si­teurs ont d’ailleurs ins­crit deux buts en avan­tage nu­mé­rique par l’en­tre­mise de Ma­son Ap­ple­ton et Chase De Leo. Da­niel Carr a l’autre but des lo­caux. Mi­chael McCar­ron a ob­te­nu deux aides.

Ap­ple­ton a amas­sé deux buts et deux men­tions d’as­sis­tance dans le camp du Moose.

PRO­CHAINES PAR­TIES

Le Ro­cket ac­cueille­ra les Co­mets d’Uti­ca le 24 no­vembre à 19h30 et le len­de­main à 15h.

(Pho­to 2M.Me­dia – Vincent Gra­ton)

Quand il a pris part au camp d’en­traî­ne­ment du Tri­co­lore à titre de joueur in­vi­té à la fin du mois de sep­tembre, Éric Gé­li­nas vou­lait ob­te­nir un poste avec le grand club. Sa dé­cep­tion fut de courte du­rée puisque Marc Ber­ge­vin lui a fait si­gner un contrat de la Ligue Amé­ri­caine avec le Ro­cket de La­val au dé­but du mois d’oc­tobre.

«C’est cer­tain que je vou­lais amor­cer la sai­son à Mon­tréal, ad­met Gé­li­nas sans dé­tour. Mais je vois quelque chose de po­si­tif de me re­trou­ver avec une ex­cel­lente or­ga­ni­sa­tion. Ça ne veut pas dire qu’on

Le dé­fen­seur de 26 ans a pris part à trois matchs pré­pa­ra­toires, ins­cri­vant un but. Il a éga­le­ment éco­pé de quatre mi­nutes de pé­na­li­té. Il ne re­grette pas sa dé­ci­sion de s’être pré­sen­té au camp du Ca­na­dien sans avoir un contrat de la LNH en poche. Il de­meure op­ti­miste quant à son ave­nir.

«Cette en­tente avec le Ro­cket, c’est un peu comme si mon es­sai avec le Ca­na­dien se pro­lon­geait, sou­ligne-t-il. Il y avait un sur­plus de dé­fen­seurs sous contrat avec le Ca­na­dien. C’est une chance en or pour moi d’es­pé­rer re­jouer un jour dans la Ligue na­tio­nale.»

En 2016-17, il a pris part à seule­ment 27 par­ties avec l’Ava­lanche du Co­lo­ra­do et le même nombre avec le Ram­page de San An­to­nio dans la Ligue amé­ri­caine de ho­ckey. À San An­to­nio, il a ter­mi­né la sai­son avec une fiche de moins 22, la pire chez les dé­fen­seurs de l’équipe.

Gé­li­nas ai­me­rait bien re­trou­ver ses re­pères. Il doit peau­fi­ner son jeu dé­fen­sif. «Je n’ai pas eu beau­coup de temps de jeu et je n’ai pas joué beau­coup l’an der­nier, avoue-t-il. Je dois re­trou­ver le Éric Gé­li­nas veut se faire re­mar­quer avec le Ro­cket de La­val, es­pé­rant un re­tour dans la LNH.

Je vais uti­li­ser toutes les res­sources à ma dis­po­si­tion, ici à La­val, pour for­cer la main de Marc Ber­ge­vin.»

Le ho­ckeyeur est conscient que les en­traî­neurs ont été em­bau­chés pour le gui­der dans la bonne di­rec­tion. Il se sent bien en­tou­ré et pour­ra mi­ser sur les conseils de deux an­ciens dé­fen­seurs de la LNH, Sylvain Le­febvre et Do­nald Du­fresne. «Je dois ap­prendre à les connaître tout comme eux à mon égard», sou­ligne l’an­cien choix de deuxième ronde des De­vils du New Jer­sey en 2009.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.