148 em­ployés de ser­vice en grève à la ré­si­dence L’Éden

Courrier Laval - - LA UNE - BENOIT LEB­LANC benoit.leb­lanc@tc.tc

SAINT-FRAN­ÇOIS. Après que le Tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif du tra­vail eut dé­cla­ré suf­fi­sants les ser­vices es­sen­tiels pré­vus pour as­su­rer la san­té et la sé­cu­ri­té des ré­si­dents, le Syn­di­cat qué­bé­cois des em­ployées et em­ployés de ser­vice, sec­tion lo­cale 298 (SQEES-FTQ), 148 tra­vailleurs de la ré­si­dence pour per­sonnes âgées l’Éden de La­val ont dé­clen­ché une grève de du­rée in­dé­ter­mi­née, le 22 oc­tobre.

«La né­go­cia­tion achoppe sur les sa­laires, ex­plique Kas­san­dra Le­clerc, pré­si­dente syn­di­cale des tra­vailleuses et des tra­vailleurs de l’Éden. Pour cer­tains titres d’em­ploi, l’offre fi­nale de l’em­ployeur qui a été re­je­tée à 94 % pro­pose un ap­pau­vris­se­ment. Quoique nous ayons une ou­ver­ture de la part de l’em­ployeur pour re­dé­fi­nir la struc­ture sa­la­riale, ce qui per­met de meilleurs sa­laires à l’em­bauche, les per­sonnes avec plus d’an­cien­ne­té se re­trouvent avec une moins bonne aug­men­ta­tion. Nous com­pre­nons qu’il y a un manque criant de per­son­nel. Si la pé­nu­rie est im­por­tante, la ré­ten­tion du per­son­nel d’ex­pé­rience ne l’est pas moins. »

« Nous te­nons à ras­su­rer les ré­si­dents et leurs fa­milles quant à la sé­cu­ri­té et la san­té des bé­né­fi­ciaires lors du conflit de tra­vail », d’ajou­ter Jean La­belle, conseiller syn­di­cal au SQEES-FTQ.

Avec l’aide de la conci­lia­trice du Tri­bu­nal, l’em­ployeur et le Syn­di­cat ont conve­nu d’une en­tente de ser­vices es­sen­tiels.

L’ac­cord conve­nu entre les par­ties pré­voit no­tam­ment que les per­sonnes sa­la­riées exer­ce­ront la grève du­rant 10 % du temps nor­ma­le­ment tra­vaillé ; qu’elles se­ront à tour de rôle dans chaque ser­vice ou uni­té de soins pen­dant chaque quart de tra­vail, de ma­nière à as­su­rer la conti­nui­té des soins ; que tous les soins se­ront don­nés de ma­nière ha­bi­tuelle.

Éga­le­ment, le Syn­di­cat s’en­gage à four­nir, à la de­mande de l’em­ployeur, le per­son­nel qua­li­fié et re­quis pour faire face aux si­tua­tions ur­gentes ou cas de force ma­jeure non pré­vus à l’en­tente.

Dans sa dé­ci­sion, le Tri­bu­nal rap­pelle aux par­ties qu’en cas de dif­fi­cul­té de mise en ap­pli­ca­tion des ser­vices es­sen­tiels, elles doivent lui en faire part afin qu’il puisse leur four­nir l’aide né­ces­saire.

Si­tuée au 8528, bou­le­vard Lé­vesque, la Ré­si­dence l’Éden ac­cueille des per­sonnes âgées et re­trai­tées. Elle dé­tient un per­mis du mi­nis­tère de la San­té et des Ser­vices so­ciaux pour 117 lits en at­tente de ser­vice pour une clien­tèle de CHSLD.

L’éta­blis­se­ment a la ca­pa­ci­té d’ac­cueillir 152 ré­si­dents toutes missions confon­dues. No­tons que le tiers des 141 ré­si­dents ac­tuels fait de l’er­rance et né­ces­site une sur­veillance étroite, en plus des 21 oc­cu­pant l’uni­té pro­thé­tique pour des troubles de com­por­te­ment en plus de pertes cog­ni­tives et phy­siques.

Le per­son­nel syn­di­qué com­prend 90 pré­po­sés aux bé­né­fi­ciaires, 31 in­fir­mières auxi­liaires, 6 cui­si­nières, 7 pré­po­sés aux ser­vices ali­men­taires, 9 à l’entretien et 5 à la main­te­nance.

(Photo gra­cieu­se­té)

Cette dé­ci­sion du Tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif du tra­vail fait suite à un avis syn­di­cal en­voyé le 10 no­vembre et in­di­quant l’in­ten­tion de re­cou­rir à la grève.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.