Sa­viez-vous que…?

Bon. C’est le deuxième di­manche de mai et les an­nonces à la té­lé vous rap­pellent que c’est le temps de gâ­ter ma­man avec un as­sor­ti­ment d’huiles de bain en spé­cial à la phar­ma­cie. Voi­ci quelques faits sur la fête des Mères que vous igno­riez peut-être…

Délire - - SOMMAIRE -

Sa­viez-vous que ce n’est pas nou­veau qu’on fête la mère? Au prin­temps, il y a 1 000 ans, on cé­lé­brait la fé­con­di­té et la déesse Cy­bèle. Il y avait des pa­rades, des jeux, des mas­ca­rades et ça

du­rait trois jours. Au­jourd’hui, on est chan­ceuse si on re­çoit un mème sur notre Fa­ce­de­bouc.

Sa­viez-vous qu'an­na Jar­vis, qui a mi­li­té pour of­fi­cia­li­ser la fête des Mères pen­dant des an­nées jus­qu’à en être fa­ti­gante, n’a ja­mais été ma­man? Si elle l’avait été, elle au­rait sans doute mi­li­té pour un sa­laire à la place.

Sa­viez-vous que plu­sieurs es­pèces de ma­mans ani­males mangent leur bé­bé

si elles consi­dèrent qu’il n’est pas apte à sur­vivre? Alors, comp­tez-vous chan­ceux et gâ­tez-la au quo­ti­dien. Elle a scra­pé son corps et son compte en banque pour vous! Ap­pe­lez

don­né la la donc des fois! Et puis, elle vous a

vie,

c’est rien de lui don­ner un sac Guc­ci,

es­pèces d'in­grats!

Sa­viez-vous qu'en­vi­ron 122 mil­lions

d'ap­pels té­lé­pho­niques sont faits le jour de la fête des Mères? Le reste de l’an­née, une ma­man est chan­ceuse si elle en re­çoit 1. En gé­né­ral, c’est pour se faire de­man­der

du cash.

Sa­viez-vous que, dans la ma­jo­ri­té des langues, m le mot pour dé­si­gner «ma­man» com­mence par « »? À C’est le pre­mier son que les bé­bés émettent. l'ado­les­cence, mais le même son est émis, rou­le­ment d'yeux au ciel. avec un

Sa­viez-vous que la somme d’ar­gent dé­pen­sée ce jour-là est d’en­vi­ron 14 mil­liards $? Soit il y a beau­coup plus de mères dans le monde que je pen­sais, soit mon fils est vrai­ment cheap avec sa carte ma­ca­ro­nis col­lés. confec­tion­née avec des

Sa­viez-vous que, en You­go­sla­vie, la fête est cé­lé­brée par les en­fants qui at­tachent leur ma­man et la li­bèrent à condi­tion qu’elle pro­mette de don­ner des su­cre­ries? Moi, si on m’at­ta­chait le jour de la fête des Mères, ce que je pro­met­trais de don­ner, c’est une bonne fes­sée.

Sa­viez-vous que l'oeillet est la fleur of­fi­cielle de cette jour­née? Sa­vez-vous ce qui se ma­rie très bien avec l’oeillet? Un sac Guc­ci.

Sa­viez-vous que 88% des cor­vées mé­na­gères sont exé­cu­tées par les ma­mans? Peut-être pas un sac mer­ci et une Guc­ci, mais un de temps en temps bras­sée de la­vage, Oui et un ça fe­rait plai­sir. sac Guc­ci, à bien y pen­ser. Vos chan­dails ne se plie­ront pas tout seuls.

Sa­viez-vous que le mi­cro­chi­mé­risme est une condi­tion où les mères pos­sèdent les cel­lules de leurs bé­bés dans leur coeur et leur cer­veau, même après des dé­cen­nies? Oui, votre ma­man vous porte lit­té­ra­le­ment dans son coeur. Alors, sé­rieux, un sac Guc­ci!

Sa­viez-vous que 25 % de toutes les fleurs ache­tées dans l’an­née vont l’être à la fête des Mères? Sa­viez-vous que 25% des mères di­ront en re­ce­vant le bou­quet: « Ah voyons, t’au­rais pas dû!» ?

Sa­viez-vous que 25% d’entre elles vont le pen­ser vrai­ment? Ne pre­nez pas de risque, don­nez un sac Guc­ci.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.