au chan­ge­ment d’heure

Délire - - RÉSEAUX SOCIAUX -

Évi­tez d’avoir ani­maux des ues ou des do­mes­tiq au­tour de nés nou­veau- res­pectent que vous. Ils ne in­terne, et ca­dran leur pas les ça ne res­pecte ntales. gou­ver­neme lois

En route vers le bou­lot, grand ou­vrez la bouche amu­sez-vous et

à les pro­vo­quer bâilleme

nts conduc­teu des

rs aux feux rouges.

Ilest de remp conse

illé de la­cer l’ala

la rme pile à cha­qu de

e feu d’heu

re. chang votre Remp emen

t bros la­cez el­leest aus­si seà den dé­gu

ts, eu­las

se.

Pro­fite z de la chose pour ar­ri­ver très en re­tard au tra­vail et pré­texte z la confus ion.

z ive arr r pou e bien just qui Ou tôt , ceuoubx lié de s plu­rire ont et voir qui ure pou uen t, l’he arq lait tpu déb re­cu aien s. ché qu’o n aur cou qui ter res

veille du La nt d’heure, chan­geme une vous avec pro­me­nez- votre em­plie de flasque pre­nez al­cool pré­fé­ré; chaque fois une gor­gée de­mande: quel­qu’un que là? On perd De­main, « ou on gagne » une heure?

urez Murm des l’oreil le à rue: pas­sant sdans­la faire noir. «Il va vous peur Avez- zRe­garde noir?» du quan­dil frea­ker les ceà­faire com­men sombre à16h.

Par­tez une ru­meur sur Fa­ce­bouc: «Le chan­gem ent se­raa­bo­li d’heure et­col­le­cette sion­co­pie pé­ti­tion fausse sur­son­mur. » Re­gar­dez les gens agir comme des im­bé­ciles.

Pen­dant la nuit, chan­gez les hor­loges de la cui­si­nière et du mi­cro-ondes. Avan­cez l’un d’une heure et re­cu­lez l’autre d’une heure. Re­gar­dez votre tendre moi­tié com­plè­te­ment mê­lée au ma­tin.

Dem and à chaq ez ayan ue tune in­div est idu mont re: là?» que lle «Il heu la Une donn fois re, en e, qu’il ajout­seme zle vous vou ant: dout e s bien « Ête ssûr? »

Qu’on le veuille ou non, cette pra­tique ri­di­cule et ar­chaïque est en­core de mise chez nous. Voi­ci des trucs pour s’en amu­ser mal­gré la per­tur­ba­tion to­tale de notre pré­cieux som­meil.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.