Le brave ca­pi­taine!

Délire - - NEWS -

Il y a long­temps vi­vait un of­fi­cier de l’ar­mée royale nom­mé ca­pi­taine Bra­va­do. C’était un homme, un vrai de vrai, qui ne mon­trait au­cune peur lors­qu’il fai­sait face à ses en­ne­mis. Un jour, alors qu’il na­vi­guait sur les sept mers, il aper­çut un ba­teau de pi­rates s’ap­pro­cher. Son équi­page était très ner­veux. Le ca­pi­taine Bra­va­do cria: – Al­lez me cher­cher ma che­mise rouge! Le pre­mier of­fi­cier al­la cher­cher la che­mise rouge du ca­pi­taine, qui l’en­fi­la aus­si­tôt. Il me­na alors son équi­page à la ba­taille et tua tous les pi­rates. Ce soir-là, tous les hommes étaient as­sis de­hors et fê­taient leur victoire. L’un d’eux in­ter­ro­gea le ca­pi­taine: – Ca­pi­taine, pour­quoi avez-vous de­man­dé d’avoir votre che­mise rouge avant la ba­taille? Le ca­pi­taine ré­pon­dit: – Si j’avais été bles­sé pen­dant l’at­taque, mon sang n’au­rait pas pa­ru sur la che­mise. Et les hommes au­raient conti­nué à se battre sans peur. Tous les hommes le re­gar­dèrent avec ad­mi­ra­tion: «Quel homme cou­ra­geux!» Le len­de­main ma­tin, au le­ver du so­leil, les ma­rins virent non pas 1, pas 2, mais 10 ba­teaux de pi­rates qui ap­pro­chaient. L’équi­page re­gar­da la scène dans un si­lence hor­ri­fié, at­ten­dant les ordres du ca­pi­taine. Le ca­pi­taine Bra­va­do re­gar­da les 10 ba­teaux, dé­vi­sa­gea en­suite son pre­mier of­fi­cier et lui dit cal­me­ment: – Al­lez me cher­cher mon pan­ta­lon brun!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.