Réin­ven­ter les combles…

Decorhomme - - Architecture - PAR V2COM

L’entre toit, qui oc­cu­pait une hau­teur de plus de cinq pieds, était com­po­sé d’une toi­ture à bas­sin su­per­po­sée à la toi­ture en pente d’ori­gine ain­si que d’une sé­rie de couches épaisses de gou­drons. En rem­pla­çant la struc­ture exis­tante par de nou­velles fermes ajou­rées, il a été pos­sible d’éle­ver à treize pieds la hau­teur du pla­fond du troi­sième étage. L’es­pace de­ve­nu lu­mi­neux par l’in­té­gra­tion d’un grand ban­deau de fe­nêtre au ni­veau de l’an­cien entre toit loge un stu­dio d’ar­tiste en plus de la chambre des maîtres.

L’étage s’or­ga­nise de part et d’autre d’un pe­tit vo­lume de ser­vice en­ve­lop­pé de ta­blettes en bois. La dé­cons­truc­tion soi­gnée de la char­pente de toit a per­mis de trans­for­mer les vieux ma­driers de pruche en de longues ta­blettes hui­lées.

La pa­tine usée du bois cen­te­naire est mise en évi­dence par les contrastes et l’abs­trac­tion des plan­chers et murs blancs. L’éta­gère qui ser­pente au­tour de la douche semble pro­té­ger un in­té­rieur se­cret. Cou­pé en deux vo­lumes par un toit de verre trem­pé, ce vo­lume ac­cueille en plus de la lu­mière na­tu­relle, une douche en mo­saïque de marbre, son la­va­bo et deux pen­de­ries.

Si l’in­ter­ven­tion prin­ci­pale se dé­ploie au der­nier étage, on a ci­blé plu­sieurs si­tua­tions çà et là dans toute la mai­son vi­sant la mise en va­leur de la tex­ture des com­po­santes d’ori­gines et de la beau­té des ou­vrages de bois.

Même si les tex­tures va­rient, elles se lient par l’ajout d’un fi­ni blanc, neu­tra­li­sant et créant par le fait même une toile de fond.

Les chan­ge­ments in­tro­duits dans la mai­son per­mettent de conci­lier les dy­na­miques fa­mi­liales contem­po­raines. Nous avons cher­ché à créer un mi­lieu de vie sur me­sure en re­pen­sant les dis­tri­bu­tions in­té­rieures. Avec sa grande porte cou­lis­sante, un pe­tit sa­lon peut se trans­for­mer en chambre. En créant des quar­tiers dis­tincts pour les en­fants et les pa­rents, une nou­velle in­ti­mi­té s’est ins­tal­lée dans la de­meure.

En abor­dant ce pro­jet, la firme L McComber a soi­gneu­se­ment étu­dié la com­po­si­tion du bâ­ti­ment exis­tant pour iden­ti­fier les ad­di­tions suc­ces­sives ayant tour à tour res­ser­ré l’es­pace de vie de­puis 1880.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.