Bien plus qu’un coup de ba­lai!

Decorhomme - - Immobilier -

Si votre co­pro­prié­té com­porte des es­paces com­muns (cor­ri­dors, es­ca­liers, as­cen­seurs, salle de ran­ge­ments, salles mé­ca­niques et élec­triques, etc.), mieux vaut en as­su­rer un en­tre­tien ap­pro­prié et constant. Une bonne équipe d’en­tre­tien sau­ra vous of­frir un ser­vice sur me­sure et pour­ra aus­si vous sug­gé­rer cer­tains à cô­tés aux­quels vous n’au­riez peut-être pas pen­sé et qui fe­ront toute la dif­fé­rence quant au main­tien de votre im­meuble dans un état im­pec­cable!

L’en­tre­tien de votre im­meuble ne se li­mite pas au simple ba­layage de l’en­trée de l’im­meuble…! Cet as­pect doit être ré­flé­chi avec au­tant de soins et d’im­por­tance que le sui­vi pé­rio­dique spé­cia­li­sé de la mé­ca­nique du bâ­ti­ment. Voi­ci quelques ques­tions à vous po­ser au mo­ment de choi­sir à qui vous confie­rez l’en­tre­tien mé­na­ger de votre en co­pro­prié­té :

POUR­QUOI CONFIER LA TÂCHE À UNE ÉQUIPE DE PRO­FES­SION­NELS PLU­TÔT QUE DE PAR­TA­GER LES TÂCHES ENTRE LES CO­PRO­PRIÉ­TAIRES?

• Évi­ter les conflits entre co­pro­prié­taires Dans la ma­jo­ri­té des cas où les co­pro­prié­taires dé­cident d’exé­cu­ter eux­mêmes les tâches d’en­tre­tien de leur im­meuble, un re­lâ­che­ment et une ré­duc­tion de la constance dans l’exé­cu­tion des tâches est no­tée et ce, même avec les meilleures in­ten­tions de dé­part. Cette si­tua­tion en­traîne for­cé­ment des fric­tions entre co­pro­prié­taires, soit parce que cer­tains se re­trouvent à ac­com­plir plus de tâches que les autres, soit parce que les ré­per­cu­tions du manque d’en­tre­tien viennent ré­duire la qua­li­té de vie des oc­cu­pants. Sans comp­ter la va­leur mar­chande de chaque co­pro­prié­té qui s’en trouve di­rec­te­ment af­fec­tée. mé­na­ger est im­por­tant.

Prix juste et équi­table Évi­ter les conflits d’in­té­rêts Dans cer­tains cas, il pour­rait y avoir ap­pa­rence de conflit d’in­té­rêts où cer­tains in­di­vi­dus pour­raient ti­rer avan­tage sur les autres co­pro­prié­taires, en­traî­nant en­core plus de fric­tions entre ces der­niers.

Choi­sir un Tra­vailleur au­to­nome seul OU une Équipe d’en­tre­tien mé­na­ger? Conti­nui­té des ser­vices En cas de va­cances ou de ma­la­die, une en­tre­prise en en­tre­tien mé­na­ger vous as­sure un ser­vice conti­nu. Si un em­ployé est ab­sent pour une rai­son ou pour une autre, une autre per­sonne de confiance pren­dra le re­lai afin d’as­su­rer la conti­nui­té des ser­vices à votre im­meuble.

Res­pon­sa­bi­li­té et im­pu­ta­bi­li­té Sa­voir comp­ter sur une en­tre­prise res­pon­sable et ju­ger de l’im­pu­ta­bi­li­té de votre ser­vice d’en­tre­tien

Si l’en­tre­pre­neur sé­lec­tion­né re­jette conti­nuel­le­ment le blâme sur le com­por­te­ment des oc­cu­pants de l’im­meuble (ses clients!), les ser­vices de col­lecte de la mu­ni­ci­pa­li­té, etc., vous êtes en droit de vous po­ser des ques­tions sur le sé­rieux de ce der­nier.

L’en­tre­tien mé­na­ger d’une co­pro­prié­té peut sem­bler simple et ne pas mé­ri­ter qu’on s’y at­tarde. Ce­pen­dant, il en va du confort et du bien-être des co­pro­prié­taires et de l’op­ti­mi­sa­tion de leur in­ves­tis­se­ment. Un im­meuble propre et bien en­tre­te­nu aug­men­te­ra la va­leur mar­chande de votre co­pro­prié­té!

Si le tra­vail n’est pas à votre sa­tis­fac­tion, vous de­vez pou­voir en dis­cu­ter avec votre en­tre­pre­neur sans gêne et sans conflits. Un en­tre­pre­neur res­pon­sable et proac­tif sau­ra re­cher­cher des so­lu­tions afin de rendre le tra­vail à votre sa­tis­fac­tion et faire face aux im­pré­vus. Faire af­faire avec à une équipe d’en­tre­tien fa­ci­li­te­ra l’ajus­te­ment de l’offre de ser­vices au be­soin, ayant plus de flexi­bi­li­té et d’ex­per­tise com­bi­née qu’un tra­vailleur au­to­nome fai­sant équipe seul.

For­ma­tion Une équipe com­po­sée de per­son­nel for­mé et de ges­tion­naires qui s’as­surent que les membres de leurs équipes suivent des for­ma­tions conti­nues vous as­su­re­ra d’un ser­vice exé­cu­té dans les règles de l’art.

Tâches et man­dat clai­re­ment éta­blis Ha­bi­tué au concept de « con­cierge » d’un im­meuble multi-lo­ge­ment, il ar­rive que des co­pro­prié­taires voient la per­sonne qui ef­fec­tue l’en­tre­tien mé­na­ger de l’im­meuble comme « le con­cierge de l’en­droit » à qui on de­mande de ré­pa­rer un ro­bi­net qui coule ou d’ajus­ter une porte d’ar­moire qui ne ferme plus! Pour évi­ter toute am­bigüi­té quant au temps consa­cré à ces me­nus tra­vaux (à sa­voir si les tâches sont ac­com­plies sur les heures qui de­vraient être consa­crées à l’en­tre­tien des es­paces com­muns donc, payé par tous les co­pro­prié­taires...), ceux-ci de­vraient être exé­cu­tés par une per­sonne ou une équipe dif­fé­rente em­bau­chée par le co­pro­prié­taire, afin d’évi­ter tout conflit

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.