Un pro­jet avec une vi­sion

Decorhomme - - Immobilier -

YOO Mon­tréal consti­tue une ori­gi­na­li­té en soi, des­ti­né aux per­sonnes sen­sibles à la qua­li­té du de­si­gn et à la pu­re­té du style. YOO en est le par­fait exemple. Phi­lippe Starck, le grand maître mon­dial du de­si­gn, di­rec­teur ar­tis­tique a si­gné la ver­sion mont­réa­laise du YOO, ap­pe­lé à de­ve­nir une si­gna­ture dans Grif­fin­town, le quar­tier mont­réa­lais en pleine ef­fer­ves­cence.

L'en­tre­pre­neur Maxime Lachance a dé­cou­vert le ta­lent de Phi­lippe Starck lors d'un voyage à Mia­mi, il y a une di­zaine d'an­nées. Il a de­puis sé­jour­né dans plu­sieurs hô­tels et vi­si­té de nom­breux im­meubles ré­si­den­tiels de la marque YOO, fon­dée en 1999 par le ré­pu­té de­si­gner fran­çais et le pro­mo­teur im­mo­bi­lier bri­tan­nique John Hit­ch­cox.

YOO Mon­tréal, qui com­por­te­ra 84 ap­par­te­ments, se dis­tin­gue­ra par son style et par la su­per­fi­cie des ap­par­te­ments, pour la plu­part très spa­cieux. 20 étages de verre et de bé­ton qui jouent en­semble pour pro­lon­ger l’in­té­rieur vers l’ex­té­rieur avec des bal­cons qui les cein­turent com­plè­te­ment. Le chauf­fage par plan­cher ra­diant per­met cette au­dace ar­chi­tec­tu­rale.

Le YOO Mon­tréal joue avec les contrastes. Le pas­sé in­dus­triel de Grif­fin­town a ame­né à uti­li­ser des ma­té­riaux à l'état brut de fa­çon in­no­va­trice, sur­tout dans les es­paces com­muns. Dans leurs ap­par­te­ments, les co­pro­prié­taires au­ront leurs propres meubles, mais ils pour­ront les dis­po­ser en s'ins­pi­rant d'un plan pro­po­sé par l'équipe de YOO.

YOO, le joyau de Grif­fin­town, s’ac­tive. Les ou­vriers ont com­men­cé à pré­pa­rer le site, angle des rues Young et Ot­ta­wa, en dé­mo­lis­sant le bâ­ti­ment ac­tuel, étape préa­lable au pieu­tage né­ces­saire à cet édi­fice tout bé­ton.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.