3 op­tions

Decorhomme - - Rénovation Extrême -

1. Le ré­amé­na­ge­ment com­plet du 1er étage (su­per­fi­cie de 1150 pieds car­rés)

AVAN­TAGES : c’est l’op­tion la plus éco­no­mique. Elle per­met­trait de mieux di­vi­ser l’es­pace.

DÉSA­VAN­TAGES : pas d’aug­men­ta­tion de di­men­sion de l’es­pace ha­bi­table et ne règle pas les pro­blèmes chro­niques de ran­ge­ment.

2. Le ré­amé­na­ge­ment com­plet du rez-de­chaus­sée, du 2e étage et de la cour ar­rière (su­per­fi­cie de 2300 pieds car­rés)

AVAN­TAGES : l’es­pace ha­bi­table est dou­blé et le couple a main­te­nant ac­cès à la cour ar­rière. Cette op­tion per­met­trait de mieux di­vi­ser l’es­pace.

DÉSA­VAN­TAGES : le couple de­vra se lo­ger ailleurs plu­sieurs mois, le temps de la ré­no­va­tion. À long terme, il s’agit de la so­lu­tion qui risque d’être la plus dis­pen­dieuse, comme les re­ve­nus gé­né­ré par un lo­ge­ment dis­pa­rai­traient.

3. L’ajout d’un sous-sol (y com­pris ex­ca­va­tion), le ré­amé­na­ge­ment com­plet du rez-de-chaus­sée et de la cour ar­rière (su­per­fi­cie de 2000 à 2300 pieds car­rés)

AVAN­TAGES : on double (presque) l’es­pace ac­tuel et le couple a main­te­nant ac­cès à la cour ar­rière. Cette op­tion per­met­trait de re­di­vi­ser l’es­pace de ma­nière im­por­tante. Pas de loyer de per­du (et comme le lo­ge­ment est plus luxueux que ce­lui du bas, les re­ve­nus risquent d’être plus grands). De plus, ces tra­vaux se­raient l’oc­ca­sion de sta­bi­li­ser les fon­da­tions de l'édi­fice qui a tout de même en­vi­ron 100 ans et on di­mi­nue­rait l'hu­mi­di­té chro­nique de la cave en terre.

DÉSA­VAN­TAGES : sans doute l’op­tion la plus ris­quée au ni­veau du bud­get à cause de l’ex­ca­va­tion et du sous-oeuvre qui pour­raient être plus com­plexes que pré­vu.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.