Des ob­jets au de­si­gn sé­dui­sant

Decorhomme - - Nouveautés Locales - PAR HEC­TOR CAR­TIER

Fé­lix Guyon et Au­drée La­rose, amou­reux du de­si­gn et amou­reux dans la vie, lancent of­fi­ciel­le­ment La­rose Guyon, une toute nou­velle com­pa­gnie de de­si­gn haut de gamme pro­po­sant des ob­jets et lu­mi­naires in­no­va­teurs. Leur pre­mière col­lec­tion La Belle Époque donne le ton…

« Je crois que nous nous cher­chions de­puis long­temps. Ce qui est drôle c’est que nous nous sommes ren­con­trés à tra­vers un évé­ne­ment de de­si­gn et tout de suite ça a cli­qué. Nous de­vions être faits l’un pour l’autre dans notre pas­sion com­mune qui est la créa­tion car de­puis ce mo­ment nous ne ces­sons d’évo­luer et tou­jours de mieux en mieux. Le de­si­gn est le germe, La­rose Guyon de­vient nos ra­cines et notre pre­mière col­lec­tion La Belle Époque est le pre­mier bour­geon d’un arbre qui ne fait que com­men­cer à pous­ser! »

Pour les deux de­si­gners, le fait d’opé­rer lo­ca­le­ment est très im­por­tant. Toute la fa­bri­ca­tion et l’as­sem­blage sont faits 100% au Qué­bec, comme La­rose Guyon sou­haite pre­miè­re­ment don­ner du tra­vail aux ar­ti­sans d’ici, mais es­père aus­si pou­voir ain­si of­frir un de­si­gn d’ici dont les gens d’ici pour­ront être fiers. Fé­lix nous ex­plique avec élo­quence sa vi­sion: « Nous sommes ex­trê­me­ment chan­ceux de pou­voir dé­bu­ter cette aven­ture dans un Qué­bec qui s’ouvre et s’in­té­resse de plus en plus au de­si­gn. On sent qu’il parle de plus en plus au gens, qu’il entre dans le sa­lon de tous et cha­cun, et ce, de plus en plus chaque an­née. Nous avons ici des créa­tifs et des ar­ti­sans hors du com­mun. Je crois que dans les pro­chaines dé­cen­nies nous ver­rons se pré­ci­ser et se cris­tal­li­ser ces spé­cia­li­tés que nous avons, et ce, dans un monde de plus en plus ac­ces­sible. Cette ri­chesse d’ici doit et de­vra de plus en plus et de mieux en mieux être ex­ploi­tée pour que son éco­no­mie de­vienne un fer de lance de notre culture sur l’échi­quier mon­dial! »

Pour leur pre­mière col­lec­tion, ils se sont ins­pi­rés d’une époque qui évoque pour plu­sieurs un ro­man­tisme cer­tain dans ce monde qui était en trans­for­ma­tion tech­nique et cultu­relle qui était La Belle Époque. C’est à l’aube de ce XXe siècle, que Pa­ris, centre du monde, voyait son ciel se trans­per­cer et ses en­trailles se vi­der pour se rem­plir de ce nou­veau siècle où l’in­no­va­tion et l’homme de­ve­naient com­plices. Le ma­riage sub­til entre la den­telle et l'acier in­car­nait le pro­grès dans toute sa splen­deur et ses Ex­po­si­tions Uni­ver­selles don­naient le coup d'en­voi à une nou­velle page de l'his­toire mo­derne. La col­lec­tion La Belle Époque, telle une douce nos­tal­gie, re­vi­site le chic et l'élé­gance de la fin du XIXe siècle où la ma­chine, dans toute sa force et sa puis­sance, sa­vait aus­si par­ler un lan­gage doux et poé­tique.

Dans cette pre­mière col­lec­tion, nous trou­vons des mi­roirs, des chan­de­liers, des sup­ports mu­raux à bou­teilles de vin, un bol à fruit, un sup­port à livre de re­cette et bien­tôt des lu­mi­naires. «Nous vou­lions tout d’abord nous faire la main avec des ob­jets du quo­ti­dien à une échelle plus ré­duite, ex­plique Au­drée. Ce long pro­ces­sus créa­tif a na­tu­rel­le­ment don­né le ton à plu­sieurs lu­mi­naires qui vien­dront dans les pro­chains mois. Nous avons très hâte de les sor­tir et nous sommes aus­si très ex­ci­tés à l’idée de les voir en­fin après plus d’un an de dé­ve­lop­pe­ment! »

La sim­pli­ci­té cache sou­vent de grands dé­fis tech­niques et dans le cas de cette pre­mière col­lec­tion, les dé­fis ont été de taille. Tous les ob­jets sont as­sem­blés sans sou­dure, sans colle et sans at­taches mé­ca­niques. Chaque forme de chaque mor­ceau est un chef d’oeuvre d’in­gé­nio­si­té et est is­su d’une longue et pro­fonde ré­flexion pour at­teindre ce ré­sul­tat qui fait dan­ser la ma­tière dans un bal­let d’élé­gance et de so­brié­té sans pa­reil. « D’une ma­tière qui à l’ori­gine est froide et même sa­lis­sante nous avons taillé le dia­mant brut pour en créer de vé­ri­tables bi­joux» ex­plique Fé­lix.

SPE­CIAL LAN­CE­MENT (VA­LABLE JUS­QU’AU 4 JAN­VIER 2016)

Les dé­lais de fa­bri­ca­tion d’une pre­mière mise en pro­duc­tion étant plus longs, La­rose Guyon offre la pre­mière édi­tion de leur nou­velle col­lec­tion La Belle Époque en pré­com­mande avec 15% de ra­bais. Les clients re­ce­vront donc leur com­mande à par­tir du 15 fé­vrier 2016.

POUR PLUS D’IN­FOR­MA­TION : WWW.LAROSEGUYON.COM CONTAC­TEZ LE 514-802-1236 IN­FO@LAROSEGUYON.COM

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.