UNI-T3 DANS HOMA

Decorhomme - - Contents - PAR AN­DRÉ C. PAS­SIOUR

À quelques mi­nutes des mé­tros Pie IX et Viau, Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve grouille d’ac­ti­vi­tés. Bien sûr, il y a le Stade olym­pique, le Jar­din bo­ta­nique, le parc Mai­son­neuve, la Pro- me­nade On­ta­rio, le Mar­ché Mai­son­neuve et tant de com­merces à proxi­mi­té. Il y a là une éner­gie dé­bor­dante… C’est dans ce coin du quar­tier que Sam­con a bâ­ti les édi­fices du com­plexe Uni-T. La phase trois (Uni-T 3), un im­meuble de quatre étages avec as­cen­seur et sta­tion­ne­ment sou­ter­rain, plai­ra aux ama­teurs dé­si­rant vivre une ex­pé­rience de dé­tente et de plai­sir, sur­tout l’été, avec la pis­cine ex­té­rieure jo­li­ment agré­men­tée des jar­dins et de ses plan­ta­tions… Une vie de «re­sort» ? Presque… C’est la troi­sième et la plus luxueuse phase de ce projet do­mi­ci­lier qui est celle lon­geant l’ave­nue Aird. On peut pro­fi­ter de la vie en al­liant sports, loi­sirs et bouffe ici ! On est à quelques pas de l’es­pla­nade du Stade avec ses ac­ti­vi­tés comme le Vil­lage Mam­mouth en hi­ver et les autres évè­ne­ments, sans ou­blier le centre spor­tif du Stade olym­pique, le Pro Gym, l’un des plus grands gyms en Amé­rique du Nord et il y a aus­si le YMCA, de l’autre cô­té de la rue. Pour la dé­tente, on a les ma­gni­fiques Jar­din bo­ta­nique, le parc Mai­son­neuve, le Pla­né­ta­rium et le ci­né­ma le StarCi­té, qui est in­com­pa­rable. Les ama­teurs de bouffe ne se­ront pas dé­çus puisque le sec­teur offre tout un choix de com­merces. Rien qu’au Mar­ché Mai­son­neuve, voi­sin du projet, on trouve du pain frais et des pâ­tis­se­ries, la fro­ma­ge­rie, la bou­che­rie, la pois­son­ne­rie et la frui­te­rie qui offrent tous des pro­duits frais. C’est un plai­sir de s’y pro­me­ner pour y ef­fec­tuer ses achats.Et ce n’est pas tout, les co­pro­prié­taires se­ront gâ­tés par la proxi­mi­té de la Place Si­mon-Va­lois avec sa bou­lan­ge­rie Arho­ma et ses dé­li­cieuses vien­noi­se­ries, ou en­core les ham­bur­gers du res­to Mon­sieur Smith, les bou­chées du pub Blind Pig, ou d’autres éta­blis­se­ments tels que le Ba­ga­telle, La Tan­ne­rie, etc. Il y a aus­si les food­strucks tous les pre­miers ven­dre­dis des mois d’été sur l’es­pla­nade du Stade.

« Ici,les­con­dos­bé­né­fi­cientd’une­fe­nes­tra­tio­na­bon­dante lais­san­ten­tre­run­maxi­mumd’éclai­ra­ge­na­tu­rel,ce­quiest trè­sa­gréa­bleetc’est­très­lu­mi­neux… », sou­ligne Frank Ma­ri­nel­lo, le re­pré­sen­tant du l’Uni-T 3. Un caractère luxueux re­haus­sé par des fi­nis de qua­li­té, une cui­sine d’ins­pi­ra­tion eu­ro­péenne avec comp­toir en quartz ou gra­nit et dos­se­ret en cé­ra­mique, pla­fonds de neuf pieds, grande salle de bain avec

douche et bai­gnoire in­dé­pen­dantes, le tout au de­si­gn bien contem­po­rain, ne sont que quelques-uns des élé­ments qui ca­rac­té­risent ce projet. Lorsque l’on ha­bite au Uni-T, on vit, si on le dé­sire, un vé­ri­table es­prit de com­mu­nau­té. On se ren­contre au­tour de la pis­cine, on jase avec les gens, on so­cia­lise avec les autres ré­si­dents, on se forge des ami­tiés. Lors­qu’on se baigne dans la pis­cine de 50 pieds de lon­gueur, on a la vue im­pres­sion­nante sur le mat du Stade. C’est presque ma­gique !

Le Uni-T 3 se­ra li­vré en juin 2017. « C’es­tun­pro­jet­luxueux,de­très gran­de­qua­li­té,qui­plai­raau­tan­tà­la clien­tè­leLGBT(qui­for­me­plu­sou moin­sun­tiers­des­co­pro­prié­taires du­pro­jet)qu’àcel­le­pro­ve­nant­du Pla­teauMont-Royal,quiy­trou­ve­son comp­teen­ha­bi­tant­dans­le­quar­tier avec­ses­nom­breu­se­sac­ti­vi­tés»,af­firme le re­pré­sen­tant, Frank Ma­ri­nel­lo.

SOL BU­REAU DES VENTES DU PROJET UNI-T 3 (OU­VERT TOUS LES JOURS): 2335, AVE­NUE BENNETT, APP. 116. T. 438-333-0511 OU WWW.SAM­CON.CA

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.