UN CHA­LET AVEC UN FE­NÊTRE SUR LE LAC

Une fe­nêtre sur le Lac, c’est l’es­sence même du cha­let qu’a conçu à Saint-Élie-de-Caxton la firme YH2. Un lo­gis de bois convi­vial et simple ou­vert sur la na­ture et la quié­tude du lac.

Decorhomme - - Sommaire - PAR CAR­TIER LO­GAN

Construit en lieu et place de l’an­cien cha­let familial à quelque pas du Lac Plai­sant en Mau­ri­cie, le pro­jet est, par sa sim­pli­ci­té, sa so­brié­té et sa fi­nesse, un es­sai d’at­teindre l’es­sence même du cha­let, un lo­gis de bois construit pour les va­cances et of­frant un réel contact avec la na­ture.

Construc­tion de bois, tant à l’ex­té­rieur qu’à l’in­té­rieur, elle re­groupe sous un vaste pi­gnon l’en­semble des es­paces de vie.

Dé­po­sé à l’in­té­rieur d’une pe­tite clai­rière, sans as­sise ap­pa­rente, sur un ta­pis d’herbes, le vo­lume est pur et lé­ger. Une ar­chi­tec­ture sobre, de taille mo­deste à l’échelle de la clai­rière et du lac où elle s’ins­crit. En­tiè­re­ment re­cou­vert en planches de cèdre blanc, tant sur ses toits que sur ses murs. Ses fa­çades la­té­rales per­cées de part en part par trois grandes bandes vi­trées per­mettent d’in­té­grer es­paces in­té­rieurs et ex­té­rieurs sans réelle cou­pure.

La fa­çade sud, en­tiè­re­ment fe­nes­trée éta­blit un rap­port di­rect entre le lac et les es­paces de vie re­grou­pés sous un vaste pi­gnon de double hau­teur, se pro­lon­geant à l’ex­té­rieur en une ga­le­rie cou­verte.

Cette com­plète transparence de la fa­çade sud per­met une pé­né­tra­tion en pro­fon­deur du so­leil à la sai­son froide, les arbres ma­tures conser­vés entre la mai­son et le lac filtrent le so­leil en été et conservent au cha­let une grande in­ti­mi­té face aux plai­san­ciers.

Uti­li­sa­tion de la tech­nique de char­pente à claire voie comme tec­to­nique de base du cha­let, où les mon­tants de bois des murs et les so­lives du toit sont

ex­pri­més, sim­ple­ment peints blanc, mar­quant une rythmique par­ti­cu­lière à la construc­tion, d’ombre et de lu­mière.

Il était im­por­tant de conser­ver au cha­let le ca­rac­tère de lieu convi­vial. Le cha­let familial peut ac­cueillir pour la nuit jus­qu’à 12 oc­cu­pants dans deux chambres au rez-de-chaus­sée et un vaste dor­toir à l’étage.

Le cha­let de­vient l'ex­pres­sion d’un art de vivre, d’une cer­taine dou­ceur de vivre, simple et pure.

À PRO­POSE DE YH2

YH2 est un ate­lier de concep­tion ar­chi­tec­tu­rale fon­dé en 1994 par les ar­chi­tectes Ma­rie-Claude Ha­me­lin et Lou­kas Yia­cou­va­kis. Pour YH2, le pro­jet ar­chi­tec­tu­ral ne se ré­duit pas à cher­cher une ré­ponse fonc­tion­nelle à un pro­blème don­né : c’est aus­si un ou­til de créa­tion et de trans­for­ma­tion du quo­ti­dien.

Le pro­jet se veut tout à la fois par­fai­te­ment adap­té à son contexte et no­va­teur dans son rap­port à ce­lui-ci.

La re­cherche ar­chi­tec­tu­rale de l’ate­lier porte non seule­ment sur la forme et l’es­prit du pro­jet, mais aus­si sur l’in­ter­pré­ta­tion de la com­mande elle-même. La com­po­si­tion se fait dans un lan­gage simple et pu­riste. Le concept est éla­bo­ré avec une grande éco­no­mie de moyens, chaque élé­ment ar­chi­tec­tu­ral, pour être re­te­nu, de­vant s’avé­rer né­ces­saire à la com­po­si­tion d’en­semble.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.