VI­SITE DES SUITES EX­TRÊME WOW DU W MON­TREAL

Decorhomme - - Sommaire - PAR SÉ­BAS­TIEN THI­BERT

Si­tué au coeur du Quar­tier In­ter­na­tio­nal de Montréal et lo­gé dans l’im­meuble his­to­rique de la Banque du Ca­na­da, le W Montréal est un hô­tel de luxe qui se dis­tingue grâce à son iden­ti­té ra­cée, à la fois élé­gante et ex­tra­ver­tie, tou­jours à la page des ten­dances du de­si­gn, de la mode et de la mu­sique.

Sid Lee Ar­chi­tec­ture, en col­la­bo­ra­tion avec le pro­prié­taire Ivan­hoé Cam­bridge et l’ex­ploi­tant Hô­tel W Montréal, a ré­cem­ment ter­mi­né la trans­for­ma­tion de trois suites Ex­trême WOW au W Montréal.

Le ré­cent pro­jet de ré­no­va­tion a per­mis de re­don­ner vie aux suites WOW 1001, 1012, et 1013. Celles-ci offrent aujourd’hui un dé­cor mu­séal, ins­pi­ré des em­blèmes cultu­rels de la ville de Montréal. Les ar­té­facts sont re­vi­si­tés et adap­tés au contexte de l’hô­tel. En­semble, ils ra­content une his­toire, celle d’une ville d’avant-garde, fière de son pa­tri­moine.

La suite 1001, la plus spa­cieuse, en est un brillant exemple : l’es­pace dînatoire et le bar Ha­bi­tat re­prennent les formes dé­cons­truites d’Ha­bi­tat 67, le ta­pis cen­tral et la bi­blio­thèque font un clin d’oeil à la station de mé­tro Villa Ma­ria, le ta­pis du coin ci­né­ma fré­tille sous un feu d’ar­ti­fice d’été, le lu­mi­naire sus­pen­du sur­plombe le lit d’une dense structure géo­mé­trique telle la bio­sphère, les cous­sins en four­rure na­tu­relle po­sés sur le lit rap­pellent la traite in­dus­trielle ayant marquée l’his­toire de la mé­tro­pole, en­fin les oeuvres d’art sont le re­flet de l’éclec­tisme et de l’avant-garde des mou­ve­ments ar­tis­tiques lo­caux.

Les lieux ont été com­plè­te­ment re­vam­pés afin de re­flé­ter la phi­lo­so­phie haute en cou­leur de la ban­nière. L’es­pace est mul­ti­fonc­tion­nel, mo­du­lable et amo­vible. En ef­fet, tout le mo­bi­lier a été conçu sur me­sure et ré­flé­chit dans l’op­tique de pou­voir com­plè­te­ment vi­der l’es­pace de ses meubles. Ce­lui-ci de­vient alors un lo­cal vaste, 100 % ap­pro­priable, dans le­quel un spec­ta­cu­laire pa­no­ra­ma de la ville est mis en va­leur.

La suite 1001 est une des­ti­na­tion aux mul­tiples usages, que ce soit pour une nui­tée ex­clu­sive ou un évè­ne­ment pri­vé : réunions d’en­tre­prise, lancement de produits, soi­rée avec DJ, ou dé­fi­lé de mode.

La suite est do­tée d’un grand écran cir­cu­laire et d’un pro­jec­teur, pour un usage libre, aux goûts du vi­si­teur. Elle in­clut éga­le­ment un gar­de­man­ger et une en­trée de ser­vice pour per­mettre la te­nue d’un ser­vice de trai­teur.

Les suites 1012 et 1013 se­ront pho­to­gra­phiées sous peu, sous une chaude lu­mière es­ti­vale. Leurs oeuvres en vi­traux co­lo­rés re­flè­te­ront alors dans l’es­pace, pour créer une mise en scène unique. Res­tez aux aguets.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.