Perles rares

Que ce soit sous forme de mi­cro­sphères ou de pe­tites cap­sules, crèmes et sé­rums se pa­rent de cette nou­velle tech­no­lo­gie à la­quelle ne cessent d’adhé­rer les mai­sons de beau­té. Après tout, qui a dit que les perles n’étaient ré­ser­vées qu’aux bi­joux?

ELLE (Québec) - - BEAUTE -

Cure jeu­nesse 1 mois Abeille Royale, de Guer­lain Sé­rum-en-masque ul­time à la rose Ab­so­lue L’Ex­trait, de Lan­côme Perles ré­gé­né­ra­trices an­ti-rides Q10plus, de Ni­vea Concen­tré lif­tant Der­mo Ca­viar, de La Prai­rie Sé­rum quo­ti­dien ré­no­va­teur de jeu­nesse Ad­van­ced Ce­ra­mide Cap­sules, d’Eli­za­beth Ar­den Le concept Dé­cli­née sous deux formes plu­tôt qu’une, cette nou­velle ap­proche cos­mé­tique a tout pour plaire. D’un cô­té, il y a les cap­sules à do­sage unique, dont on rompt l’en­ve­loppe juste au mo­ment de l’uti­li­sa­tion. De l’autre se trouvent ces bulles lil­li­pu­tiennes (d’à peine un mil­li­mètre de dia­mètre) qui flottent dans un li­quide et dont la mem­brane, beau­coup plus mince, fond au contact de la cha­leur de l’épi­derme. Les avan­tages Ain­si cloi­son­nés, les ac­tifs de ces élixirs de beau­té sont mieux pré­ser­vés de l’oxy­da­tion qui sur­vient chaque fois qu’on ouvre un fla­con tra­di­tion­nel. Sans par­ler de cer­taines contraintes de for­mules qui sont, ici, écar­tées, car les fa­meux ac­tifs sont en­cap­su­lés et pro­té­gés jus­qu’à leur contact épi­der­mique. Au fi­nal, on a droit à des for­mules en­core plus poin­tues et à des tex­tures hau­te­ment raf­fi­nées, aus­si al­lé­chantes au re­gard qu’au tou­cher. Le ré­sul­tat On adopte la ten­dance pour se créer une rou­tine beau­té sur me­sure, où chaque sphère a son rôle à jouer. Que ce soit pour ac­croître l’hy­dra­ta­tion, at­té­nuer rides et ri­dules ou bien re­quin­quer l’éclat cu­ta­né, ces perles cos­mé­tiques per­mettent d’of­frir le plus beau des joyaux à la peau!

(450 $). (20 $).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.