SEL, CHLORE ET SO­LEIL: HALTE-LÀ!

ELLE (Québec) - - Cheveux -

Il n’y a pas que le so­leil qui af­fa­dit notre ti­gnasse en été: l’eau sa­lée et le chlore des pis­cines me­nacent aus­si de dé­la­ver nos che­veux co­lo­rés. «Même si on uti­lise des soins protecteurs do­tés d’un écran so­laire, il est pré­fé­rable d’évi­ter de se plon­ger la tête dans l’eau de la pis­cine ou de la mer, ou du moins de se sé­cher les che­veux im­mé­dia­te­ment après s’être bai­gnée afin d’évi­ter que le so­leil en­traîne une oxy­da­tion ac­cé­lé­rée et un éclair­cis­se­ment avan­cé des lon­gueurs et des pointes», re­com­mande Co­lin Ford, di­rec­teur ar­tis­tique et de l’édu­ca­tion pour Ké­ras­tase. Et comme les tifs se des­sèchent plus vite en été – à cause de l’ac­tion conju­guée des rayons UV, du sel et du chlore –, on choi­sit des sham­poings, des re­vi­ta­li­sants et des masques riches en li­pides nour­ris­sants et ré­pa­ra­teurs.

ELLE AIME Bain après-so­leil, de Ké­ras­tase So­leil (43 $; ke­ras­tase.ca). Spray ré­pa­ra­teur sans rin­çage au ké­ra­rice et ex­trait de sa­fran après-so­leil Phy­top­lage, de Phy­to Pa­ris (29 $; phy­to-ca­na­da.ca). Masque après-so­leil pour les che­veux, d’Ave­da (42 $; ave­da.ca).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.