Classe de maître ZOOM SUR LES CILS

ELLE (Québec) - - Tendances -

1 AVANT DE CHOI­SIR UN TYPE DE MASCARA,

on s’in­ter­roge sur l’ef­fet qu’on re­cherche: veut-on al­lon­ger, épais­sir ou don­ner plus d’in­ten­si­té à nos cils? Bon à sa­voir: on peut ju­me­ler une for­mule al­lon­geante et den­si­fiante, en nap­pant d’abord notre frange d’une couche de la pre­mière dé­cli­nai­son, sui­vie d’une couche de la se­conde.

2 AU MO­MENT DE L’AP­PLI­CA­TION,

on gorge la brosse de ma­tière sans exer­cer de pom­page dans le tube (ce qui fait en­trer l’air et des­sé­cher la for­mule).

3 POUR MIEUX AGRAN­DIR LE RE­GARD,

on en­robe tout d’abord les cils du centre de l’oeil, puis ceux des coins ex­ternes et in­ternes. On s’as­sure de bien bros­ser chaque cil de la base à la pointe, tout en res­pec­tant leur cam­brure na­tu­relle. À la ques­tion «Quel pro­duit de ma­quillage ap­por­te­riez­vous sur une île dé­serte?», la plu­part d’entre nous ré­pondent «Mon mascara!» Pour­quoi? «Parce que nous com­mu­ni­quons beau­coup avec les yeux», af­firme Da­vid Vincent, ar­tiste-ma­quilleur in­ter­na­tio­nal pour Lise Wa­tier. «En ou­vrant le re­gard, le mascara contri­bue à cla­ri­fier nos mes­sages tout en met­tant en va­leur la par­tie la plus vi­vante de notre vi­sage. Sans ou­blier qu’il va à toutes les femmes, en tout temps, peu im­porte leur âge et leur style. Les modes passent, le mascara reste.»

4ON

RÉ­PÈTE L’OPÉ­RA­TION SUR L’AUTRE OEIL,

sans re­trem­per le gou­pillon dans le tube de mascara. Un en­ro­bage de brosse de­vrait suf­fire à ma­quiller deux franges su­pé­rieures de cils.

5 ON ÉVITE DE NAPPER SEULE­MENT LA POINTE DES CILS,

car sous l’ef­fet de la gra­vi­té, ces der­niers fi­ni­ront par pi­quer du nez et «re­fer­me­ront» l’oeil.

6 SI ON SOU­HAITE ÉTOF­FER SA FRANGE,

on place la brosse à l’ho­ri­zon­tale et on pose le mascara en exer­çant un lé­ger mou­ve­ment de zig­zag pour en­ro­ber chaque cil. Pour al­lon­ger et dé­ployer les cils, il suf­fit d’éti­rer d’un trait la ma­tière, des ra­cines aux pointes.

7 ET LES CILS DU DES­SOUS?

À moins d’être très ha­bile ou de re­cher­cher un ma­quillage so­phis­ti­qué, il est pré­fé­rable de les lais­ser dé­nu­dés, d’au­tant que l’ombre de la frange peut ac­cen­tuer les cernes et les signes de l’âge.

8 ON GARDE EN TÊTE

que la du­rée de vie de notre mascara ne de­vrait pas dé­pas­ser trois mois, par sou­ci d’hy­giène.

Psitt! L’avis de l’ex­pert

«Amu­sants, les cils roses, oran­gés, rouges, verts, vio­lets, voire blancs, vont aux beau­tis­tas qui les por­te­ront en met­tant le reste de leur ma­quillage en sourdine. Gare tou­te­fois au rouge, qui tend, la plu­part du temps, à don­ner l’air fa­ti­gué.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.