La crois­sance par les mé­ga­don­nées

Finance et Investissement - - NOUVELLES -

D’où vient la crois­sance ? Se­lon plu­sieurs, l’uti­li­sa­tion des mé­ga­don­nées, ou big da­ta en an­glais, consti­tue­rait l’une des plus im­por­tantes mines de pro­grès éco­no­mique de la dé­cen­nie. Ce do­maine se dé­fi­nit par l’analyse de gi­gan­tesques masses de don­nées in­for­ma­ti­sées, de fa­çon ins­tan­ta­née (ou presque), dans le but de réa­li­ser des ana­lyses pré­dic­tives sur des com­por­te­ments d’in­di­vi­dus ou de sec­teurs don­nés, comme la dé­tec­tion des can­cers et les pré­vi­sions mé­téo­ro­lo­giques. Ces don­nées sont no­tam­ment ras­sem­blées par les Google et Ama­zon de ce monde, qui les re­vendent en­suite aux en­tre­prises concer­nées. Le ges­tion­naire d’ac­tif Bla­ckRock a dé­jà ré­vé­lé uti­li­ser des don­nées re­cueillies dans Google et Twit­ter comme aide à la for­mu­la­tion de dé­ci­sions d’in­ves­tis­se­ment ( http://ti­ny. cc/0qul9x). Une étude ex­trê­me­ment fouillée de l’Or­ga­ni­sa­tion de co­opé­ra­tion et de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­miques (OCDE) éva­lue le mar­ché mon­dial des mé­ga­don­nées à 17 G$ en 2015. Ce qu’il y a de si­gni­fi­ca­tif, c’est son taux de crois­sance phé­no­mé­nal, qui at­teint 40 % par an­née ! D’après cette re­cherche, les en­tre­prises qui ont re­cours aux mé­ga­don­nées ont aug­men­té leur pro­duc­ti­vi­té de 5 à 10 % par rap­port à leurs concur­rents ( http://ti­ny. cc/xful9x).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.