Le RVER cri­ti­qué à tort

Finance et Investissement - - NOUVELLES - - YVES GINGRAS

Alexandre Lau­rin, di­rec­teur de re­cherche de l’Ins­ti­tut C. D. Howe, dit avoir un faible pour le Ré­gime vo­lon­taire d’épargne- re­traite ( RVER) du Qué­bec, mal­gré les cri­tiques dont il a été la cible.

« Lors­qu’on a mis sur pied le ré­gime, de nom­breuses per­sonnes sou­hai­taient que tout le monde co­tise. Mais il ne faut pas po­ser cette condi­tion comme cri­tère de réus­site du RVER », dit- il.

« Cer­tains vou­dront co­ti­ser, bra­vo ! Mais d’autres mé­nages ont des be­soins dif­fé­rents. Cer­tains pré­fèrent in­ves­tir dans l’im­mo­bi­lier. D’autres, sur­tout les jeunes couples, n’ont pas en­core la marge de ma­noeuvre né­ces­saire pour épar­gner », sou­ligne Alexandre Lau­rin.

« En­core une fois, le Qué­bec fait preuve d’in­no­va­tion. C’est ce qui est bien dans le fait que les pro­vinces ont des pou­voirs im­por­tants », se ré­jouit l’éco­no­miste.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.